Politique

"Ignoble", "intolérable" : la classe politique condamne les menaces envers Aurore Bergé et son bébé

À gauche comme à droite, la classe politique condamne fermement la lettre de menaces reçue par Aurore Bergé, cheffe des députés Renaissance.

La condamnation est unanime, d'un bout à l'autre de l'échiquier politique. Alors que les menaces et actes malveillants touchent de plus en plus d'élus dans un contexte social et politique très tendu, ils ont condamné unanimement la lettre de menaces reçue par Aurore Bergé. Le message, dévoilé vendredi sur les réseaux sociaux, la vise directement ainsi que son enfant, rappelle BFM TV.

Sur le cliché de la lettre en question, on peut voir que l'auteur menace de s'en prendre au moyen d'une "batte de baseball" ou "d'une barre de fer" à l'enfant de la cheffe de file des députés Renaissance. "Honte à l'auteur de ce torchon (...). C'est ignoble et cela doit être condamné", dénonce le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) Olivier Faure sur Twitter ce samedi.

"Ces menaces sont immondes"

Outre Olivier Faure, d'autres membres de la gauche ont exprimé leur soutien en direction de la députée de la majorité présidentielle. Pour le député écologiste Benjamin Lucas, "aucune cause ne saurait justifier ce torchon abject". Du côté de la droite, les réactions sont sensiblement les mêmes. "Un degré dans l’horreur a été franchi. Ignoble et abominable !" estime sur Twitter Éric Ciotti, président des Républicains, adressant "tout (son) soutien" à Aurore Bergé.

Pour l'ancienne candidate du Rassemblement national à la présidentielle Marine Le Pen, "le summum de l’ignominie est atteint !" avec cette lettre visant une élue et un jeune enfant de quelques mois. "Ces menaces contre les élus doivent cesser, tout cela est intolérable", appelle-t-elle.

publié le 25 mars à 13h25, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux