"Hommes déconstruits" : Marlène Schiappa répond à Sandrine Rousseau

"Hommes déconstruits" : Marlène Schiappa répond à Sandrine Rousseau
Marlène Schiappa à Paris, le 26 août 2021.

publié le mercredi 29 septembre 2021 à 14h02

Si la ministre chargée de la Citoyenneté ne partage pas les idées de l'ex-candidate à la primaire EELV, elle dénonce les "attaques sexistes" dont a été victime l'économiste. 

Non, il n'y a pas que les "hommes déconstruits" qui traitent bien les femmes, a estimé mercredi 29 septembre la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, en réponse à des propos de la candidate déçue à la primaire écologiste, Sandrine Rousseau.

"Il n'y a pas d'un côté les gentils féministes écologistes déconstruits, sympas avec leur femme, et de l'autre côté les méchants réactionnaires, machos, qui les traitent mal", a-t-elle estimé sur franceinfo. "Je pense qu'il y a des gros barbus supporters de l'OM qui s'occupent très bien de leurs enfants et il y a des intellectuels féministes de gauche qui frappent leur femme", a encore déclaré la ministre.

En désaccord sur les idées, Marlène Schiappa a cependant voulu apporter son "soutien à Sandrine Rousseau face aux attaques sexistes dont elle a été victime tout au long de la campagne." 


Mercredi dernier, lors de son débat face à Yannick Jadot, Sandrine Rousseau avait déclaré "vivre avec un homme déconstruit" et en être "hyper heureuse". "La déconstruction est une démarche personnelle, ça demande du temps, des lectures, (...) et une volonté aussi de déconstruire les a priori que nous pouvons chacun avoir", avait-elle estimé.

"Je ne fais pas confiance à des hommes ou des femmes politiques qui n'ont pas fait ce chemin-là. Sinon, ils ne verront pas la réalité des discriminations aujourd'hui en France", avait insisté Sandrine Rousseau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.