Hollande "voit tous ceux" qui vont compter au Congrès du PS

Hollande "voit tous ceux" qui vont compter au Congrès du PS
François Hollande à Arles, le 21 juillet 2017

Orange avec AFP, publié le jeudi 17 août 2017 à 17h00

François Hollande n'a jamais eu l'intention d'arrêter la politique après son départ de l'Élysée. Il ne s'en est d'ailleurs jamais caché.

Aujourd'hui, alors que l'avenir du Parti socialiste est plus qu'incertain, l'ancien président semble décidé à garder de l'influence sur sa formation politique, rapporte Le Point jeudi 17 août.

Si la date du Congrès n'est pas encore fixée, François Hollande prend les devants et s'active en coulisse. Il reçoit les ténors socialistes dans ses bureaux de la rue de Rivoli, à Paris. "Il voit tous ceux qui vont jouer un rôle dans le Congrès", confie au Point son chef de cabinet Frédéric Monteil. Il a ainsi rencontré son ancien ministre de l'Intérieur Matthias Fekl -qui prône une troisième voie entre l'aile gauche et les réformateurs- ou encore Rachid Temal, très proche de Jean-Christophe Cambadélis, ex premier secrétaire. Par contre, l'ancien président refuse de recevoir les frondeurs, assure Le Point.

S'il reste pour l'instant dans l'ombre, tout laisse présager que François Hollande va poursuivre sa carrière politique. Jean-Christophe Cambadélis estimait d'ailleurs début juin que l'ex-président ferait un retour en politique. En attendant, ses plus proches lieutenants et amis ne sont pas en reste, comme en témoigne la volonté de Stéphane Le Foll de "beaucoup se faire entendre" au cours de la réorganisation du PS, ou celle de Sébastien Denaja de connaître "une sorte de Nuit debout du PS".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU