Hollande sur Macron : "La presse lui pardonne tout"

Hollande sur Macron : "La presse lui pardonne tout"
François Hollande au Parc des Princes le 25 août 2017.

Orange avec AFP, publié le vendredi 01 septembre 2017 à 18h34

Selon Paris Match, François Hollande aurait confié à ses proches et anciens conseillers une certaine amertume envers son successeur. En cause ? Le manque de reconnaissance d'Emmanuel Macron sur son bilan économique et une certaine bienveillance de la presse.

Après une (courte) période de réserve, François Hollande multiplie désormais les petites phrases et les avertissements à son ancien conseiller.

Le 22 août dernier, il avait mis en garde Emmanuel Macron sur une trop grande flexibilisation du marché du travail. "Il ne faudrait pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles", avait-il précisé quelques jours seulement avant la publication des ordonnances sur la réforme du code du travail. "C'est dur pour lui de se taire, je voyais qu'il n'était pas bien", a confié à Paris Match l'un de ses anciens conseillers, l'ancien maire PS de Quimper (Finistère), Bernard Poignant.

À LA PLACE D'ÉDOUARD PHILIPPE, "JE N'AURAIS PAS FAIT DE DISCOURS DE POLITIQUE GÉNÉRALE"

Selon l'hebdomadaire, François Hollande n'aurait pas apprécié que certains soutiens d'Emmanuel Macron s'attribuent les bons chiffres économiques (croissance en hausse, baisse du chômage....) publiés ces dernières semaines, en évoquant un "effet Macron" ou un "choc de confiance" impulsé par l'élection du candidat d'En Marche !. Selon l'ancien ministre de l'Économie, Michel Sapin, l'ancien chef de l'État "aurait aimé plus d'élégance et un discours plus équilibré" sur la question. "Il n'a pas le sentiment d'un échec sur le fond", ajoute également son ex-chef de cabinet, Christophe Pierrel.



Au-delà de ce manque de reconnaissance, François Hollande se serait également étonné d'une certaine clémence de la presse envers son successeur. Exemples ? L'abandon de sa promesse de créer un ministère plein et entier dédié aux Droits des femmes ou encore le recul sur l'interdiction pour les détenteurs d'un casier judiciaire de se présenter à une élection. "J'aurais abandonné des promesses au bout de deux mois, j'aurais été étrillé par la presse", aurait confié l'ex-président à son ami et ancien secrétaire général de l'Élysée, Jean-Pierre Jouyet. "Lui, on lui pardonne tout..."

Autre mauvais point : la prise de parole du président juste avant le discours de politique générale du Premier ministre, Édouard Philippe : "Qu'est-ce qui leur a pris ?", se serait interrogé François Hollande selon Paris Match. "Si j'étais Édouard Philippe, je n'aurais pas fait pas de discours de politique générale".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
90 commentaires - Hollande sur Macron : "La presse lui pardonne tout"
  • il va pas la fermer cette larve, en plus il nous coute tout un saladier avec son
    association bidon à 8.5 million par an, franchement il a pas honte après avec massacrer
    les français avec les impôts...

  • Si la croissance est de retour si le chômage diminue depuis six mois, s'est bien le résultat de la politique de Hollande menée pendant cinq ans avec de tr§s bon ministres dans son gouvernement, comme Sapin, M.Touraine qui à réduit le déficit de la sécurité sociale avec le budget de 2017 ce déficit sera complètement comblé grâce au gouvernement Hollande...Aussi Le Ministre Lemaire a tort de se vanter de la croissance qui est de retour ce qui arrange le gouvernement actuel,mais qu'il ne rêve pas s'est la politique du gouvernement Hollande qui en est responsable mais le pire reste à craindre car la politique du gouvernement Macron va tout détruire en bien pire si rien n'est fait pour arrêter ce psychopathe ,ce malade de Président Macron. Bayrou, le socialiste Poignant, F.Hollande,Sapin ancien ministre de l'économie de Hollande, et bien d'autres encore, s'inquiètent de la santé mentale de Macron...

  • et si mon gars francois hollande contrairement a se que tu pense beaucoup de gens l aime et il a tout a fait raison de dire a jupiter ces 4 verites francois et plus franc que les autes presidents macron vient dire maintenant qu il nous a pas traiter de faineants il a un sacre culot menteur hypocrite imbu de sa personne bref tous se que l ont peu imagine pretentieux avec sonespece de brigitte la vieille qu elle cache ces genoux cagneux

  • avatar
    Barberouge  (privé) -

    Pauvre François ! Personne ne l'aime !

  • Macron, sa part se cuit, il mijote tout doucement comme la daube provençale.
    Sous peu, ce sera lui le plus mauvais président, ne vous inquiétez pas Mr Hollande, il est en chute libre!!!!!

    En chute libre vous avez trouver les mots qui correspondent tout à fait à sa personnalité, les français ne sont pas des imbéciles ils commencent à comprendre les lacunes les erreurs de cette politique dégressive qui date du milieu du 20 e siècle qui nous avait conduit vers la seconde guerre mondiale, ne laissons pas un malade à la tête de l'Etat... A savoir que notre Nation n'appartient nullement, à un Président de la République pas plus qu'à son gouvernement. Notre Nation Française appartient au peuple qui reste souverain, et qui peut décider à tout moment de renverser un gouvernement et son président de la République, aussi citoyens levez vous et surtout ne nous laissons pas faire, battons nous partout où nous nous trouvons...