Hausse de la taxe foncière : 130.000 foyers concernés, selon Gérald Darmanin

Hausse de la taxe foncière : 130.000 foyers concernés, selon Gérald Darmanin
Gérald Darmanin, le 28 août 2019, à Paris

, publié le jeudi 05 septembre 2019 à 18h33

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a répondu à la grogne des associations de propriétaires immobiliers, dont certains ont vu leur taxe foncière 2019 exploser.

Gérald Darmanin est monté au front pour expliquer les augmentations de taxe foncière observées en cette rentrée 2019, estimant que 130.000 foyers fiscaux allaient être concernés par cette hausse. Le ministre a minimisé l'ampleur de ces ajustements, qui ne porterait que "0,3% des contribuables". "Il faut relativiser. Il y a 130.000 foyers fiscaux qui vont connaître une augmentation de la taxe foncière sur plus de 45 millions de foyers, soit 0,3% des contribuables", a déclaré jeudi 5 septembre Gérald Darmanin à l'antenne de BFM TV, en réponse à la polémique sur cette hausse.

"Il y en a qui vont aussi connaître des baisses", a-t-il mis en avant, rappelant toutefois que si les propriétaires "ont fait des travaux dans leurs maisons, s'ils ont ajouté une pièce ou s'ils ont fait une piscine, il y a effectivement une augmentation de la valeur locative de leur bien, c'est tout à fait normal". Le ministre a néanmoins reconnu qu'il "existe une liberté locale" qui permet d'augmenter la taxe foncière, mais il a nié que les impôts augmentent pour les contribuables. "Au contraire, ils baissent à partir de l'année prochaine pour l'impôt sur le revenu", a-t-il expliqué.
 Le secrétaire d'Etat Olivier Dussopt avait déjà assuré lundi que "les opérations de revalorisation des bases locatives n'avaient aucun lien avec la suppression de la taxe d'habitation". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.