Harcèlement sexuel : le rappel à l'ordre qui circule dans les couloirs de l'Assemblée

Harcèlement sexuel : le rappel à l'ordre qui circule dans les couloirs de l'Assemblée

L'Assemblée nationale le 24 octobre 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 24 octobre 2017 à 18h43

POLITIQUE. Des affiches rappelant les articles du Code pénal relatifs au harcèlement sexuel ont été placardées à l'Assemblée nationale.

À la suite de l'affaire Weinstein, la parole concernant le harcèlement sexuel se libère, y compris dans le milieu politique.

Alors que certains élus, comme Jean Lassalle ou le député LREM Christophe Arend, ont été nommément accusés, l'élue EELV Marine Tondelier, ex-assistante parlementaire, a déclaré dimanche 22 octobre qu'il existait une "blacklist" recensant "les noms de parlementaires qui circulaient entre collaboratrices, car on savait qu'il ne fallait pas prendre l'ascenseur avec eux."

Après ces révélations, des affichettes intitulées "Lutte contre le harcèlement" ont été placardées dans les ascenseurs de l'Assemblée nationale, révèlent plusieurs tweets postés mardi après-midi 24 octobre et relevés par Franceinfo, dont un de la députée PS des Deux-Sèvres Delphine Batho.





L'affiche rappelle les articles du Code pénal relatifs au harcèlement sexuel et précise qu'il peut être puni jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende. Elle mentionne en outre les coordonnées de deux responsables à contacter "en cas de situation de harcèlement" : la déontologue du Palais Bourbon et la cheffe de la division "déontologie et statut du député".

Les affiches ont été placardées massivement, "à des endroits stratégiques, pour qu'elles puissent être vues de tout le monde", expliquent les services de l'Assemblée nationale, contactés par Franceinfo.

Cela n'aurait rien à voir avec les affaires dévoilées ces derniers jours. Cette initiative fait suite à une décision du bureau de l'Assemblée nationale datant du 19 juillet, précise la station. "Chaque collaborateur recevra une information spécifique lors de la signature de son contrat et un affichage relatif aux textes et aux voies de recours sera effectué dans les locaux de l'Assemblée nationale ainsi que dans les bureaux des députés et dans leurs permanences", avait alors décidé cette instance.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
21 commentaires - Harcèlement sexuel : le rappel à l'ordre qui circule dans les couloirs de l'Assemblée
  • On se prépare un avenir proche du zéro dialogue avec la gente féminine sauf avocat interposé ! A quand les hormones bannies ! Vivent les éprouvettes et les machins assistés ! là au moins , plus de mecs inutiles ! Nous en sommes là !
    Triste surtout que si ces cas sont vrais à n'en pas douter , on met tout le monde dans le même panier ! si je puis dire ! et là moi je n'en suis pas ! Alors ...?

  • avatar
    Zephyr_  (privé) -

    Navrant de devoir en arriver là même où sont votées les lois de la République !

    Bonjour Zephyr.
    Un rappel à l'ordre, autant dire une rustine sur une jambe de bois !
    Si une "liste noire" circule dans les couloirs de l'AN, c'est bien la preuve que le harcèlement sexuel existe et que ces braves gens ne sont pas pressés de faire appliquer les lois quand elles les concernent.

    Bigre, il s'en passe des choses dans les couloirs de l' Assemblée .. Apparemment certains se lâchent et versent dans le harcèlement. Quant au rappel à l'ordre ........ ???

    De belles un peu partout des couloirs de l'Assemblée à ceux du Sénat

    Pourquoi avoir attendu tant de temps... un problème tout de même.

  • Nous avons connu de longue date l'inefficacité du monde politique, puis des détournements de l'argent public au profit d'élus ont été dénoncés, et maintenant les actes de perversion sexuelle...Alors que nous avons besoin de dirigeants courageux , exemplaires, honnêtes et compétents, nous découvrons que un monde politique à l'envers de nos attentes. Pourrons nous échapper longtemps à une remise à plat complète du système politico administratif qui s'est approprié les gouvernes ? Et comme tout commence par les hommes, ne doit on pas exiger d'eux une compétence démontrée (dans le privé en créant des business profitables et loyaux, pas sur les bancs de l' ENA) et un engagement comportemental sous peine d'exclusion de tous droits politiques en cas de défaillance...avant de les autoriser à s'inscrire sur une liste électorale ?

  • question ? on entend énormément de plaintes de femmes agressées par la gente masculine : y a t'il des cas inverses ou bien est ce exclusivement un très grave problème de testostérone chez les messieurs ?

  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Le harcèlement sexuel est puni et c'est normal mais les dénonciations calomnieuses aussi, attention de ne pas tomber dans la paranoïa.