Harcèlement de rue, cyberharcèlement, consentement sexuel... Le gouvernement s'y attaque

Harcèlement de rue, cyberharcèlement, consentement sexuel... Le gouvernement s'y attaque©MICHEL EULER / POOL

franceinfo, publié le mercredi 21 mars 2018 à 13h49

Le projet de loi contre les violences sexuelles prévoit d'abord de fixer à 15 ans l'âge du consentement sexuel. Cette mesure devrait permettre des poursuites pour agressions sexuelles ou viols s'il y a eu pénétration. Le deuxième volet du projet de loi présenté ce mercredi matin prévoit de pénaliser le harcèlement de rue. Cette nouvelle infraction d'outrage sexiste pourra être sanctionnée d'une amende de 90 à 750 euros.

Cyberharcèlement : sanctions renforcées

Autre mesure phare : l'allongement du délai de prescription des crimes sexuels commis sur un mineur. Ce délai sera allongé à trente ans après la majorité de la victime contre vingt ans actuellement. Le projet de loi prévoit enfin de renforcer les condamnations en matière de cyberharcèlement dont les femmes sont…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Harcèlement de rue, cyberharcèlement, consentement sexuel... Le gouvernement s'y attaque
  • avatar
    KOIK  (privé) -

    ll y a pire : le harcèlement sociétal .
    Nous , les retraités , sommes harcelés par une secte , les LREM , qui nous dépouillent chaque mois , de nos biens , chèrement acquis après toute une vie de labeur , pour les donner aux très riches amis du président des très riches .
    ll paraît que l' on peut déposer sa plainte dans une box spéciale , appelée une urne , et uniquement un jour d' élection .
    Et il paraît que l ' on sera des millions à faire ce geste .
    Oh , je ne voudrai pas être à la place de cette secte , on va les jeter au rébus ...

  • Mesures inapplicables

  • prescription 30 ans c est bien mais il faut aussi que la justice aiile jusqu a30 nas de peine