Guyane : la note sanitaire envoyée par l'Elysée qui provoque un tollé

Guyane : la note sanitaire envoyée par l'Elysée qui provoque un tollé©Panoramic

6Medias, publié le jeudi 19 octobre 2017 à 18h50

A l'occasion du voyage présidentiel en Guyane du 26 au 28 octobre prochain, plusieurs journalistes ont reçu une note de conseils sanitaires de la part de l'Elysée. Une note qui a provoqué un tollé parmi les parlementaires guyanais.

C'est une note qui passe mal en Guyane.

À l'occasion du voyage présidentiel qui aura lieu du 26 au 28 octobre dans le département français, l'Élysée a envoyé une note sanitaire aux journalistes de la presse nationale devant accompagner Emmanuel Macron.

Celle-ci prévient que "la Guyane est actuellement touchée par l'épidémie du virus Zika", relate BFMTV. Or, la préfecture de Guyane a annoncé la fin de l'épidémie depuis le 18 octobre 2016. De quoi susciter l'émotion et provoquer un tollé parmi les personnalités guyanaises.

"L'Élysée a diffusé sans précaution des informations fausses et sans fondement", a déploré d'ailleurs le sénateur guyanais Antoine Karam. "Je constate avec regret que la stigmatisation dont souffre souvent notre territoire émane ici du plus haut niveau de l'État", a -t-il rajouté.

Car la note ne s'est pas seulement arrêtée au virus Zika. Elle préconise aux journalistes "d'éviter de consommer de l'eau du robinet, des glaçons, des légumes crus, des poissons, des œufs..." dont la provenance n'est pas connue. Mais aussi "d'éviter tout contact avec les animaux".

Un autre député, Gabriel Serville, a tweeté à son tour dénonçant le "mépris permanent de (son) territoire". Dans la foulée, l'Élysée a adressé une nouvelle note sanitaire où n'y figurent plus les conseils relatifs à l'hydratation ou l'alimentation. La baignade en eau douce est, elle, toujours proscrite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.