Guerre au Yémen : le Conseil d'État saisi pour "savoir dans quelles violations des obligations internationales la France est impliquée"

Guerre au Yémen : le Conseil d'État saisi pour "savoir dans quelles violations des obligations internationales la France est impliquée"©ABDULLAH AL-QADRY / AFP

franceinfo, publié le lundi 07 mai 2018 à 15h13

L'ONG française Aser (Action sécurité éthique républicaines) saisit, lundi 7 mai, le Conseil d'État face au "refus implicite" du gouvernement français de suspendre ses ventes d'armes aux pays engagés dans la guerre au Yémen. Début mars, l'association a adressé un courrier au Premier ministre pour lui demander de suspendre le transfert d'armes vers l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, deux pays engagés dans le conflit yéménite depuis 2015. La lettre de l'ONG est restée sans réponse, ce qui constitue, selon Aser, un "refus implicite" du gouvernement français de stopper ses exportations d'armes. L'association attend du Conseil d'État qu'il détermine si oui ou non, en maintenant ces ventes d'armes, la France viole le droit international.

Une grave violation du droit

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.