Grève SNCF : l'État reprendra une partie de la dette

Grève SNCF : l'État reprendra une partie de la dette©JACQUES DEMARTHON / AFP

franceinfo, publié le samedi 26 mai 2018 à 00h26

Pour la première fois depuis le début du conflit, certains syndicats saluent le dialogue ouvert par le Premier ministre. Mais personne n'envisage de suspendre le mouvement de grève après la rencontre de ce vendredi 25 mai. Le Premier ministre a annoncé la reprise d'une partie de la dette de l'entreprise SNCF par l'État. Elle s'élève aujourd'hui à plus de 54 milliards d'euros, notamment à cause des chantiers de lignes à grande vitesse lancées par les gouvernements successifs. L'État s'engagerait à en reprendre les deux tiers, soit 35 milliards d'euros.

Des garanties sociales supplémentaires

En contrepartie, le gouvernement attend que l'entreprise ferroviaire améliore ses performances et réduise l'écart de compétitivité entre la compagnie et ses concurrents. Édouard

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.