Grève SNCF : Jean-Baptiste Djebbari plaide pour un "syndicalisme plus constructif"

Grève SNCF : Jean-Baptiste Djebbari plaide pour un "syndicalisme plus constructif"©Capture RTL

Source RTL, publié le lundi 02 avril 2018 à 10h13

La grève perlée de la SNCF démarre officiellement ce lundi 2 avril. Si le trafic s'annonce quasi normal en ce lundi de Pâques, le ton va considérablement se durcir avec notamment un "mardi noir" attendu sur les rails.

La première salve du mouvement s'annonce particulièrement suivie alors que 77% des conducteurs devraient être en grève.



"Je fais un pari sur l'intelligence des Français qui savent très bien qu'on est dans un statu-quo intenable. C'est un statu-quo maintenu par les gouvernements précédents qui n'ont pas eu le courage de faire cette réforme. La réforme est pour les usagers", lance Jean-Baptiste Djebbari, député REM de la deuxième circonscription de Haute-Vienne et rapporteur sur la loi ferroviaire.

Il dénonce alors une "pratique syndicale" obsolète dorénavant : "C'est une conception qui ne devrait plus avoir cours. On devrait avoir un syndicalisme qui est beaucoup plus constructif et qui cesse d'être réfractaire par principe", déplore-t-il évoquant dès lors un "front syndical qui n'est pas uni". Avant d'ajouter : "Il y a le dialogue social qui ne fonctionne pas à la SNCF. Il y a 9.000 mandats syndicaux à la SNCF, soit 2.200 syndicalistes à temps plein".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.