Grève : des Français bloqués à Noël, une "idée insupportable" pour Julien Denormandie

Grève : des Français bloqués à Noël, une "idée insupportable" pour Julien Denormandie
Julien Denormandie à Paris, le 5 décembre 2019.

, publié le dimanche 15 décembre 2019 à 13h37

Il appelle, lui aussi, les syndicats à la "responsabilités".

Combien de Français vont-ils être empêchés de passer Noël en famille en raison de la grève à la SNCF ? C'est une des craintes du gouvernement, qui multiplie les appels aux syndicats pour obtenir une trêve pendant la période des fêtes. Le ministre du Logement, Julien Denormandie, s'est joint dimanche 15 décembre au concert d'appel à la responsabilité, jugeant "insupportable" la perspective de voir des Français empêchés de fêter Noël en famille.


"Qui peut comprendre que pendant les fêtes de Noël, pour essayer de se faire entendre, on va bloquer celles et ceux qui veulent passer ces moments familiaux ? Moi, cette idée m'est insupportable, je crois comme (pour) beaucoup de Français", a déclaré M. Denormandie sur France Info.

"Chacun a ses responsabilités. Tous les syndicats n'appellent pas à faire la grève à Noël. La CFDT ce matin dit clairement qu'il faut une trêve", a-t-il souligné, réaffirmant que le gouvernement était ouvert au dialogue.


Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger s'est dit soucieux, dans une interview au Journal du dimanche, qu'il n'y ait "pas de blocage des transports pour Noël", tout en sommant le gouvernement de retirer de sa réforme l'instauration d'un "âge d'équilibre" à 64 ans pour le départ à la retraite.

Selon le ministre, "la responsabilité du gouvernement, c'est ce qu'a proposé le Premier ministre, (...) poursuivre dès les prochains jours, dès cette semaine, les discussions avec les organisations syndicales pour essayer de construire ce chemin en commun sur cette réforme". 

Dimanche, au onzième jour de la grève, la situation était toujours très perturbée dans les transports.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.