Grenoble : le maire veut interdire la venue de Dieudonné

Grenoble : le maire veut interdire la venue de Dieudonné
Dieudonné a été condamné plusieurs fois, notamment pour incitation à la haine.

Orange avec AFP, publié le mardi 12 septembre 2017 à 13h10

Nouvelle tournée, vieilles polémiques. Le maire écologiste de Grenoble, Éric Piolle, a signé dimanche 10 septembre un arrêté d'interdiction frappant le spectacle de Dieudonné prévu dans sa ville le 28 octobre prochain, selon Le Dauphiné Libéré.


L'édile évoque dans un communiqué le "risque de trouble à l'ordre public" provoqué par la venue du polémiste.

Depuis l'annonce de sa venue à Grenoble, Éric Piolle assure avoir "été interpellé largement par un grand nombre de personnalités, par des structures et des mouvements politiques (...) Toutes se sont exprimées sur l'incompatibilité entre les valeurs promues par l'artiste et les valeurs fondamentales de Grenoble, ville ouverte sur le monde et Compagnon de la Libération."

UN HABITUÉ DES ARRÊTÉS D'INTERDICTION

Dieudonné, qui vient de rentrer de Corée du Nord, où il s'était rendu pour "faire entendre des voix paisibles et artistiques au cœur de cette tension guerrière", entame la tournée nationale de son spectacle "La Guerre". Condamné à plusieurs reprises, notamment pour incitation à la haine, le polémiste est un habitué de ce genre d'arrêtés. La ville de Grenoble en avait d'ailleurs déjà pris en 2009 et 2011 pour empêcher ses spectacles, mais le tribunal administratif avait à chaque fois donné raison à Dieudonné.

Sur le site dédié son actualité, les soutiens du polémiste ironisent sur le "prétendu arrêté" et sur "l'éternelle fausse raison de trouble à l'ordre public", rapporte lundi Le Figaro. "Depuis des années, le seul trouble qui a été constaté était celui des forces déployées par les maires pour tenter d'interdire les spectacles. Ton entreprise est vaine, Dieudonné est l'artiste qui clame le plus haut et le plus fort la paix", écrivent-ils, en invitant Éric Piolle à venir voir le spectacle à Grenoble le 28 octobre prochain.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU