"Grand débat" : une figure de l'opposition met Philippe au pied du mur

"Grand débat" : une figure de l'opposition met Philippe au pied du mur©Wochit

6Medias, publié le samedi 23 février 2019 à 16h20

Le grand débat national a débuté le 15 janvier, mais quel est son coût ? C'est justement ce que veut savoir le secrétaire général délégué des Républicains, Guillaume Larrivé, rapporte Le Figaro. Il a donc écrit à Édouard Philippe pour lui demander "que toute la transparence soit faite sur le coût du grand débat".

Le député de l'Yonne demande au Premier ministre de détailler "de manière aussi exhaustive que possible""le coût du grand débat pour les finances de l'État et, en particulier, le coût des réunions auxquelles participent le président de la République et des membres du gouvernement dans ce cadre".

L'élu LR veut être sûr qu'Emmanuel Macron n'utilise pas le grand débat pour faire campagne en vue des Européennes. Guillaume Larrivé ne veut pas que "la campagne électorale du parti présidentiel" soit "partiellement financée par des crédits de l'État théoriquement mobilisés pour le grand débat (...) et que des moyens publics soient détournés à des fins électorales", dit-il.

Il ajoute que "les dernières semaines démontrent, avec évidence, la confusion des genres qui a été créée." L'élu mentionne des "séquences du grand débat (...) construites, aux frais de l'État, pour alimenter la propagande du parti présidentiel". Et d'évoquer, s'appuyant sur l'analyse du compte Twitter de LREM, "une propagande identique à celle qui s'appliquerait à un meeting de campagne électorale". Une copie de la lettre a été envoyée au président de la commission nationale des comptes de campagne, François Logerot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.