Grand débat : le nouveau lapsus d'Edouard Philippe

Grand débat : le nouveau lapsus d'Edouard Philippe
Edouard Philippe, le 3 avril 2019, à Paris

, publié le lundi 08 avril 2019 à 12h30

Le Premier ministre a livré les conclusions du gouvernement après deux mois de débat national, avec un petit accroc en début d'intervention.

Baisse des impôts, justice fiscale, écologie, santé.. Edouard Philippe a présenté lundi 8 avril le bilan des centaines de milliers de propositions citoyennes issues des deux mois de grand débat national lancé face à la crise des "gilets jaunes". Pour accompagner cette "restitution" des débats, le Premier ministre  a prononcé un discours à la mi-journée sous les verrières du Grand Palais.

Edouard Philippe a évoqué les discussions autour du lancement du débat national, en plein mouvement des "gilets jaunes.

Au moment de dire que son gouvernement avait "lancé" le débat, le patron de Matignon a vu sa langue fourcher. "Il y a trois mois, lorsque nous avons langé..." a t-il dit, provoquant des rires dans l'assistance composée des cinq "garants" du grand débat : des citoyens, représentants d'associations et partenaires sociaux, maires, et directeurs d'administration.



"Je suis coutumier du fait. J'ai un passif très fort en la matière", s'est amusé Edouard Philippe, avant de se corriger. Le 9 février dernier, à Nantes le Premier ministre avait provoqué les rires au siège de la région Pays de la Loire, en saluant "la présidente du conseil régional de Bretagne".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.