"Grand débat" : Emmanuel Macron veut trouver d'autres formules

"Grand débat" : Emmanuel Macron veut trouver d'autres formules
Emmanuel Macron, le 4 février à Évry-Courcouronnes (Essonne).

, publié le mercredi 06 février 2019 à 15h16

Selon Franceinfo, le chef de l'État a chargé le ministre des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu de trouver d'autres formules aux séances de questions-réponses organisées dans le cadre du grand débat, estimant que "ça tourn(ait) un peu en rond".

Le "grand débat" continue. Après le monde rural, Emmanuel Macron a répondu lundi 4 février pendant six heures aux doléances des maires et associations de banlieue.

Pour son cinquième débat depuis le 15 janvier, le chef de l'État a tenu une nouvelle séance de questions-réponses marathon avec 300 maires, responsables associatifs et citoyens engagés dans une salle municipale à Évry-Courcouronnes (Essonne).



Une formule qui pourrait bien évoluer. En effet, selon Franceinfo, le président de la République a peur de lasser les Français. "Le président debout qui répond aux questions de l'assemblée pendant des heures, "ça tourne un peu en rond, ils perçoivent très bien au gouvernement", aurait constaté le chef de l'État lors d'un débrief avec Sébastien Lecornu.

Emmanuel Macron aurait alors chargé son ministre des Collectivités territoriales, qui anime ce "grand débat" organisé afin de tenter de mettre un terme à la crise des "gilets jaunes", de trouver d'autres formules. Sébastien Lecornu doit faire un point avec l'Élysée en fin de semaine, selon la station. Des ministres ont déjà proposé d'accompagner le président et d'animer avec lui un échange sur leurs thématiques. D'autres ont suggéré d'animer des tables rondes, et de faire ensuite leur rapport au président. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.