Grand débat : Édouard Philippe interrompu dans son discours par un protestataire

Grand débat : Édouard Philippe interrompu dans son discours par un protestataire
Le Premier ministre Édouard Philippe au Grand palais, lundi 8 avril

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 08 avril 2019 à 12h20

En pleine restitution des conclusions du grand débat, le discours du Premier ministre a été perturbé par un membre de l'assistance, qui a réclamé qu'Emmanuel Macron soit jugé pour "haute trahison".

Ce lundi 8 avril, Édouard Philippe a dû s'interrompre alors qu'il prenait la parole devant plusieurs centaines de personnes, sous la verrière du Grand Palais. Le chef du gouvernement, qui dressait le bilan de deux mois de consultations dans le cadre du grand débat national, a été coupé par un homme, présent dans le public. "Monsieur Macron doit être poursuivi pour haute trahison", a hurlé le protestataire, avant d'être évacué de la salle par le service d'ordre, comme le montrent des images publiées sur les réseaux sociaux.




Reprenant la parole, le Premier ministre a rebondi avec humour à cette interruption. "Je disais donc : 'merci à tous ceux qui ont choisi de faire en sorte que les réunions se passent dans l'ordre'", a-t-il ironisé.



Édouard Philippe dressait les premières conclusions du grand débat national, qui a fait émerger des milliers de propositions citoyennes, parmi lesquelles des demandes de baisses d'impôts et de justice fiscale, mais aussi d'écologie et de santé.



Le Premier ministre s'exprimait devant une parti du gouvernement, des maires, représentants d'associations, partenaires sociaux, ainsi qu'une centaine de directeurs d'administration.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.