GPA : Quatennens sera pour "le jour où une femme riche portera l'enfant d'une femme pauvre"

GPA : Quatennens sera pour "le jour où une femme riche portera l'enfant d'une femme pauvre"
Adrien Quatennens à Paris, le 16 juillet 2019.
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 11 septembre 2019 à 17h44

Le député est en revanche favorable à la PMA pour tous.

"Je serai pour la GPA le jour où on me fera la démonstration qu'une femme riche porte l'enfant d'une femme pauvre". En attendant, le député LFI du Nord, Adrien Quatennens a expliqué qu'il était contre la gestation pour autrui (GPA), mercredi 11 septembre sur RMC et BFMTV.


Il y est opposé "pour une question de marchandisation du corps", que ce soit pour les couples hétéros ou les hommes homosexuels, a-t-il précisé.

Alors que l'examen du projet de loi sur la bioéthique à l'Assemblée a débuté mardi en commission avant le débat dans l'hémicycle à partir du 24 septembre, le gouvernement répète qu'il n'est pas question d'autoriser la GPA. M. Quatennens votera, en revanche, en faveur de la Procréation médicalement assistée (PMA) pour tous, incluse dans le projet de loi sur la bioéthique, en discussion à l'Assemblée à partir de ce mercredi.



Le député est également favorable à la reconnaissance des enfants nés à l'étranger par GPA, puisque c'est "une mise en conformité dans l'intérêt supérieur de l'enfant".

Le gouvernement a admis mardi la nécessité de clarifier "l'état du droit" pour les enfants nés à l'étranger de mère porteuse -pratique prohibée en France et qui ne figure pas dans le projet de loi bioéthique- tout en assurant être "suspendu" à une importante décision à venir de la Cour de cassation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.