"Gilets jaunes" : plus de 40.000 personnes au chômage partiel

"Gilets jaunes" : plus de 40.000 personnes au chômage partiel
Le ministère de l'Économie et des Finances (illustration).

, publié le mercredi 26 décembre 2018 à 16h48

La facture de la crise des "gilets jaunes" s'annonce encore plus salée que prévu.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, le 17 novembre dernier, le ministère de l'Économie a reçu des demandes de placements en chômage partiel pour 43.000 personnes, soit l'équivalent de la ville de Cherbourg, selon la secrétaire d'État à l'Économie et aux finances, Agnès Pannier-Runacher.



Ce dispositif permet à l'entreprise de réduire le temps de travail et donc le salaire de ses employés, l'État, quant à lui, compense la différence.



Entre 0,1 et 0,2 point de croissance en moins

Il permet de limiter les dégâts sur l'emploi en permettant aux entreprises de sauver les salariés dont elles auront besoin quand l'activité retrouvera son rythme normal.

Toujours selon la secrétaire d'État à l'Économie et aux finances, le secteur du commerce a enregistré un recul moyen de 25% sur un an en raison des manifestations des "gilets jaunes".



La Banque de France estime de son côté que la mobilisation des "gilets jaunes" va coûter 0,2 point de croissance à l'économie française, soit autant que les grandes grèves de 1995. Le gouvernement prévoit de son côté 0,1 point de croissance en moins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.