"Gilets jaunes" : le dispositif de sécurité inouï pour protéger Emmanuel Macron

"Gilets jaunes" : le dispositif de sécurité inouï pour protéger Emmanuel Macron©Wochit

, publié le mercredi 12 décembre 2018 à 16h45

Le 8 décembre dernier, alors que des milliers de manifestants, mais aussi des casseurs déambulaient dans Paris, selon Le Canard Enchaîné, Emmanuel Macron était réfugié au palais de l'Elysée, en toute sécurité.

"Le Château s'est transformé en véritable château fort", peut-on lire dans l'hebdomadaire qui explique que 500 gardes républicains du premier régiment d'infanterie et une centaine de policiers et de gendarmes du Groupe de sécurité de la présidence de la République auraient été appelés.



Les lances à eau étaient prêtes pour repousser les éventuels ennemis, tout comme un hélicoptère prévu afin d'"exfiltrer le chef de l'Etat" selon le Canard Enchaîné qui fait une révélation sur les VBRG, "véhicules blindés à roues de la gendarmerie".

De sortie pour la première fois dans la capitale, selon des rapports de la Cour des comptes et du Sénat consultés par le Canard Enchaîné, il s'agit d'un matériel "hors d'âge" qui vient d'être repeint. Et d'après les calculs des deux sénateurs Philippe Paul et Yannick Vaugrenard, il faudrait 45 millions d'euros pour le renouveler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.