"Gilets jaunes" : "Je vois le cap, je n'en change pas", assure Édouard Philippe

"Gilets jaunes" : "Je vois le cap, je n'en change pas", assure Édouard Philippe©FRANCOIS LO PRESTI / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 22h10

Quelque 300 000 "gilets jaunes" ont manifesté samedi 17 et dimanche 18 novembre contre la hausse du prix du carburant et plus globalement contre la politique du gouvernement. Invité sur le plateau du 20 Heures de France 2, Édouard Philippe dit avoir été "frappé par le caractère inédit de ces manifestations", lors desquelles il a pu entendre "de la colère, mais aussi de la souffrance, l'absence de perspectives" ou encore "un sentiment de déclassement, voire d'abandon". Si la mobilisation s'est globalement déroulée dans une ambiance bon enfant, le Premier ministre dénonce certaines "scènes d'anarchie", qui ont notamment causé la mort d'une "gilet jaune". Il en profite pour fustiger le "comportement indécent" de certains leaders des oppositions qui ont voulu récupérer le

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.