"Gilets jaunes" : "J'attends du gouvernement des explications", exige Anne Hidalgo

"Gilets jaunes" : "J'attends du gouvernement des explications", exige Anne Hidalgo
La maire de Paris Anne Hidalgo, le 3 décembre 2018 à Paris.
A lire aussi

, publié le dimanche 17 mars 2019 à 11h12

Après un acte 18 marqué par un fort regain de mobilisation, la maire de Paris fait part de sa colère dans les colonnes du Parisien. "On devrait être capable de maîtriser une situation comme celle que nous venons de vivre", estime-t-elle.

Boutiques et restaurants pillés et incendiés sur les Champs-Élysées, affrontements avec les forces de l'ordre : pour son acte 18, la mobilisation des "gilets jaunes" a été marquée samedi 16 mars par un très fort regain de violences à Paris, où 237 personnes ont été interpellées. 



"Extrêmement choquée par ces violences", Anne Hidalgo est également "en colère". "Quand je vois cette ville, cette avenue (des Champs-Élysées), les commerçants, les citoyens, quand je vois tous les efforts réalisés pour se relever à chaque fois, pour aller de l'avant... Paris a su se relever du pire, je pense notamment aux attentats, mais tous ces efforts sont ruinés", a déploré samedi soir dans les colonnes du Parisien la maire de Paris. 

"On devrait être capable de maîtriser une situation comme celle que nous venons de vivre", estime l'élue socialiste qui réclame des comptes à l'exécutif. "J'attends du gouvernement des explications, des réponses, qui n'excuseront en rien ces violences", exige Anne Hidalgo, qui a demandé à être reçue par le Premier ministre Édouard Philippe. "Il faut sortir de ce cauchemar. Cette fois, ça suffit", martèle-t-elle. "Nous sommes au cœur d'une crise sociale et politique majeure. Ces fractures ne peuvent pas durer. On ne peut plus continuer comme ça !", insiste-t-elle.

De son côté, Emmanuel Macron a affirmé samedi soir vouloir prendre rapidement "des décisions fortes, complémentaires" pour que ces violences "n'adviennent plus". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.