"Gilets jaunes" : François Hollande appelle Emmanuel Macron à répondre à la "colère frustrée"

"Gilets jaunes" : François Hollande appelle Emmanuel Macron à répondre à la "colère frustrée"
François Hollande et Emmanuel Macron, en mai 2017
A lire aussi

, publié le mardi 12 novembre 2019 à 11h22

L'ancien chef de l'Etat estime que le président de la République aurait dû "renforcer les services publics" plutôt que "baisser les impôts des plus favorisés".

Près d'un an après le "premier acte" d'un mouvement qui allait ébranler le pouvoir, François Hollande s'est exprimé sur France Bleu au sujet des "gilets jaunes", dont la mobilisation a commencé mi-novembre 2018 avant d'atteindre son pic en décembre. "La crise est terminée sous cette forme là, elle ne l'est pas sous ce que j'appelle la colère rentrée, frustrée", a commenté l'ancien président socialiste, qui appelle Emmanuel Macron à adresser des gestes d'apaisement.

"Dans les semaines qui viennent, il y aurait tout intérêt à apaiser sur la question des retraites, de la santé, des hôpitaux, de l'éducation, plutôt que d'avoir consacré des sommes importantes à baisser les impôts des plus favorisés", estime t-il dans cet entretien diffusé mardi 12 novembre, ajoutant qu'il "aurait été plus utile de renforcer les services publics". "Une des causes de la désaffection à l'égard de la démocratie est quand il n'y a plus les services publics et le modèle social républicain que nous avons pu défendre, et qui aujourd'hui se défait", abonde t-il.


Le mouvement des "gilets jaunes" passera le cap de son premier anniversaire le 17 novembre prochain. Ce samedi 9 novembre, plusieurs milliers de "gilets jaunes" ont défilé dans plusieurs villes de France, à Montpellier, Toulouse, Bordeaux ou Strasbourg, dans une ambiance parfois tendue

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.