"Gilets jaunes" : Jean Lassalle provoque une suspension de séance, puis un clash avec Christophe Castaner

"Gilets jaunes" : Jean Lassalle provoque une suspension de séance, puis un clash avec Christophe Castaner©Capture d'écran HuffPost

Texte 6Medias, Vidéo HuffPost, publié le mercredi 21 novembre 2018 à 16h49

Le député des Pyrénées-Atlantique a provoqué une suspension de séance en portant un gilet jaune, avant de s'en prendre à Christophe Castaner.

Jean Lassalle n'est pas un homme politique comme les autres.

Candidat à l'élection présidentielle de 2017, son franc-parler et sa défense de la France rurale ont recueilli 1,21% des suffrages exprimés. Réélu dans la foulée député des Pyrénées-Atlantiques, il continue de revendiquer ses positions en tant que non-inscrit.



Et ce mercredi 21 novembre, Jean Lassalle a fait parler de lui lors des Questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. Alors que Christophe Castaner était interrogé sur la gestion des blocages des "gilets jaunes" en sa qualité de ministre de l'Intérieur, le député a alors mis un gilet jaune, en solidarité avec les revendications des manifestants. Un comportement qui lui a valu un rappel au règlement de l'hémicycle, puis provoqué une suspension de séance.

À la reprise, Christophe Castaner a pointé l'attitude de Jean Lassalle : "Monsieur Lassalle sait d'expérience que si le ridicule ne tue pas, moi je le pense". Une phrase qui a fait se lever le député de son siège, les images le montrant très vindicatif, sans que l'on puisse savoir quelle était la teneur de ses propos.

Selon les informations de BFMTV, Jean Lassalle devrait écopé pour son coup d'éclat d'une retenue de 1.500 euros sur ses indemnités parlementaires. Le député LFI de la Somme, François Ruffin, avait été sanctionné de la même façon il y a plusieurs mois pour avoir arboré un maillot de football dans l'Hémicycle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.