Gérard Collomb : "benchmarking" des migrants, les mots qui fâchent

Gérard Collomb : "benchmarking" des migrants, les mots qui fâchent©BERTRAND GUAY / AFP

franceinfo, publié le vendredi 01 juin 2018 à 00h07

Le ministre de l'Intérieur a-t-il dérapé en évoquant le "benchmarking" des migrants, comme si ceux-ci se comportaient en consommateurs choisissant leur pays d'accueil après les avoir comparés ? "Les migrants aussi font un peu de benchmarking pour regarder les législations à travers l'Europe qui sont les plus fragiles", a-t-il déclaré hier soir, 30 mai, devant les Sénateurs.

"Mourir chez eux, ou survivre ailleurs", l'autre "benchmarking"

Même dans son propre camp, la gêne est palpable, en atteste la réaction de Gabriel Attal, porte-parole de la République en Marche : "S'il y a un benchmark qui est fait aujourd'hui par les migrants, c'est assez simple : c'est mourir chez eux, ou survivre ailleurs. C'est se faire mettre en esclavage en Libye, ou risquer leur vie en Méditerranée

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.