Gérald Darmanin : "les démocraties ont eu raison d'Hitler et de Staline, elles auront raison de l'islamisme radical"

Gérald Darmanin : "les démocraties ont eu raison d'Hitler et de Staline, elles auront raison de l'islamisme radical"©Ludovic MARIN / POOL / AFP

, publié le lundi 19 octobre 2020 à 10h00

Trois jours après que Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) a été décapité par un jeune Russe radicalisé pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, le ministre de l'Intérieur affiche sa détermination. 

Gérald Darmanin, interviewé lundi 19 octobre sur Europe 1, était interrogé sur la marge de manœuvre, dans un État de droit, pour lutter efficacement contre le terrorisme. "Les démocraties ont eu raison d'Hitler et de Staline, elles auront raison de l'islamisme radical", a lancé Gérald Darmanin.

"Elles auront raison dans l'honneur, comme dirait Churchill". 




Le locataire de la place Beauvau voit dans l'islam radical "un ennemi mortel, endogène, intérieur contre la République". "Quelle est la différence entre les terroristes et les démocrates, à part évidemment le fait de décapiter des gens en place publique ? a-t-il interrogé. C'est que nous ne mettons pas la liberté dans notre poche et nous n'instaurons pas une dictature pour répondre à une autre dictature", a expliqué le ministre de l'Intérieur. "Nous sommes le contraire des terroristes." Selon lui, "il faut muscler l'État de droit, il ne faut pas faire du droit tout le temps, mais il faut aussi respecter le droit". 

Pas de "carte magique" 

"Ce qui est facile n'est jamais simple. Si quelqu'un avait dans sa manche une carte magique, une disposition législative qui réglerait tout, vous pensez que les gouvernements de M. Sarkozy, de M. Hollande, ne l'aurait pas déjà prise ?", interroge Gérald Darmanin. 

Il appelle à "arrêter la naïveté qui a été celle de tous les gouvernements jusqu'à Emmanuel Macron". Le ministre dénonce par ailleurs les propose de Marine Le Pen, à qui demande d'adopter "un peu de décence et d'hygiène républicaine". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.