Fuite des propos de Laurent Wauquiez : le président LR assume et annonce son intention de porter plainte

Fuite des propos de Laurent Wauquiez : le président LR assume et annonce son intention de porter plainte

Laurent Wauquiez le 6 décembre 2017 à Toulon.

Orange avec AFP, publié le mardi 20 février 2018 à 19h29

Invité de BFMTV, Laurent Wauquiez a annoncé mardi 20 février son intention de porter plainte et de saisir le CSA après la diffusion de ses paroles prononcés lors d'un cours à l'EM de Lyon. Le président du parti Les Républicains a dénoncé des "méthodes de voyou" de Quotidien, l'émission de TMC, qui a diffusé ces extraits.





Sur le plateau de Ruth Elkrief, Laurent Wauquiez dénonce "le déchaînement médiatique" dont il fait l'objet depuis quatre jours. "La droite fait l'objet de procès médiatiques (...), j'en suis la cible. Ça ne m'impressionne pas (...) ma détermination n'a jamais été aussi forte".



Valérie Pécresse, Alain Juppé, Gérald Darmanin... Laurent Wauquiez regrette-t-il ses attaques ? Le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes déclare "assumer" l'ensemble de ses propos sauf celui prononcé à l'encontre de Nicolas Sarkozy. "C'est le seul que je regrette. J'ai présenté mes excuses à Nicolas Sarkozy". Concernant Valérie Pécresse, Laruent Wauquiez évoque un "trait d'humour". Quant à Alain Juppé à qui Laurent Wauquiez reproche d'avoir trop dépensé pour Bordeaux, le patron LR affirme que la droite, pour être crédible au niveau national, doit prendre ses responsabilités au niveau local.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
100 commentaires - Fuite des propos de Laurent Wauquiez : le président LR assume et annonce son intention de porter plainte
  • La force du propos de Laurent Wauquiez n'a eu d'égal que l'agressivité de Ruth Elkrief. Celle ci a apporté la preuve en direct de la malveillance du cirque médiatique puisqu'à l'issue de l'interview elle a fait commenter par ses copains des propos de Wauquiez tronqués pour en atténuer la force. Bravo Monsieur Wauquiez pour votre prestation, je ne regrette pas d'avoir pris la carte LR il y a deux jours.

  • Ben voyons il "assume", pour Pécresse il faisait de l’humour, pour Sarkozy il ne le pensait pas. Et comme la meilleure défense c'est l'attaque, Wauquiez et ses fans ont pris le parti de la victimisation (celui de la cible, du complot) : Macron, les députés en Marche, les médias, ... auraient décidé de le mettre à terre. Voilà comment il pense retourner une situation en bombant le torse.
    Cela étant le parler direct qui fait sa fierté n'implique en rien de transformer une école de commerce en comptoir de Café de Commerce en dégradant la parole politique.
    Pulvérisé ou non par Sarkozy, ce n'est pas le problème ... A part se dézinguer et se quereller comme des gamins pour épater la galerie, ces politiques trouvent-ils le temps de se consacrer aux problèmes des Français et de la France ? …
    Assurément on touche le fond !

  • Les médias sont trés durs pour Wauquiez , on en cherche la raison.....selon la pensée unique , il serait interdit d'étre de droite ( de la vrai )......Malgré les coups tordus Wauquiez assume brillament , c'est un roc.....BRAVO...!!!

    De la vrai ou de l'ivraie?

  • Toujours la même soupe des politiques ne sachant comment se faire pardonner :

    - je suis visé par un complot... (ajouter: de la droite, de la gauche, du centre, du FN, du PC (ou, plus extrême : du sionisme, de la Franc-maçonnerie, des banques, etc...))

    - je vais porter plainte... (on en attend toujours quelques unes... pourtant annoncées avec fracas)

    - je n'ai pas voulu (faire/dire/entendre) cela

    - je suis honnête, les yeux dans les yeux

    - j'assume mes actes/paroles

    et la bande des seconds couteaux qui vient renchérir sur toutes les radios, TV, journaux.... en utilisant les mêmes vieux trucs.... et les éléments de langage fournis en urgence par des communicants abasourdis.

    On a déjà vu cela dans de nombreux cas, le dernier étant Fillon "honnête homme, époux et père modèle"

    Rien de bien neuf sous le soleil politique... hélas

    Mais il n'y a absolument rien à se faire pardonner. C'est son opinion. Il le clame haut et fort. Tant pis si ses opposants n'aiment pas ses propos. La vérité dérange et elle doit être clamée haut et fort. Il es question d'ordre morale.

  • Mille fois raison et pourtant je ne suis pas de ce bord mais,je m'en rapproche. .je suis heureux qu'il fasse du vide..raffarin ,jupé,bussereau,etc.....Ce sont tous ceux qui ont ruiné la France en s'en mettant plein les fouilles.

    Ne vous rapprocher pas trop des bords, vous risquez de tomber dans le vide car la terre politique est désespérément plate et morne plaine.