Front national : c'est la guerre entre Louis Aliot et Marion Maréchal-Le Pen

Front national : c'est la guerre entre Louis Aliot et Marion Maréchal-Le Pen

Marion Maréchal-Le Pen et Louis Aliot à Toulouse le 21 novembre 2015.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 18h20

Les propos tenus par le vice-président du Front national, Louis Aliot, ne passent pas. L'entourage de Marion Maréchal-Le Pen a mené la charge mercredi 21 novembre contre le compagnon de Marine Le Pen après son passage mardi sur BFMTV.

"Aliot est une ordure.

C'est vraiment un salopard. Ce qu'il a fait chez Bourdin, c'est vraiment de la provocation", a déclaré un proche de Marion Maréchal-Le Pen, cité par Europe 1. Sur BFMTV, Louis Aliot s'en était pris à ceux qui ont quitté récemment le Front national. "Moi je pense qu'on est très vite remplacé en politique et qu'on vous oublie très vite, avait-il déclaré. On continue. Elle n'est pas là et ça continue à marcher. Comme Philippot n'est pas là, et on continue à marcher." Avant de conclure : "Les cimetières sont plein de gens qui se croyaient indispensables."

Des propos dénoncés par l'entourage de celle qui s'est retirée -au moins temporairement- de la vie politique. "Ça sert à quoi d'en foutre plein la gueule à Marion ? Ils sont complètement tétanisés au FN. Tout le monde sait ce qu'est le marionisme ou le philippotisme. Mais le marinisme, c'est quoi ? Il y a vide politique au FN, il n'y a rien qui se passe. Ils tournent en rond", a glissé à Europe 1 un élu régional proche de le petite-fille de Jean-Marie Le Pen. Une charge en règle contre le Front national, avec qui le divorce semble plus proche que jamais. "Si Marion doit revenir -ce qui reste une hypothèse- et que ces gens-là n'ont pas envie qu'elle revienne, elle le fera ailleurs qu'au front. Soit en créant son parti, soit en rejoignant une petite structure déjà existante", a-t-il prévenu.

Interrogé par Europe 1 sur ces réactions, Louis Aliot a joué l'apaisement. "Les cimetières, c'était évidemment pour Florian Philippot. Mais chacun prend ses responsabilités. Marion a pris les siennes. Elle a décidé de quitter la vie politique pour aller dans la vie civile. Dont acte. (...) Je regrette son départ, mais je fais avec", a-t-il expliqué. "Et j'emmerde les fameux anonymes !"
 
80 commentaires - Front national : c'est la guerre entre Louis Aliot et Marion Maréchal-Le Pen
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]