Fritures sur la ligne entre les marcheurs corses et Paris

Fritures sur la ligne entre les marcheurs corses et Paris
A lire aussi

leparisien.fr, publié le dimanche 04 février 2018 à 23h28

Le dirigeant de La République en Marche (LREM), Christophe Castaner, a désavoué dimanche le soutien des élus locaux du mouvement présidentiel à une résolution nationaliste en Corse, en affirmant qu'ils n'avaient « pas voté une position de LREM ».

Emmanuel Macron a-t-il voulu sanctionner le maire LREM de Bonifacio (Corse-du-Sud), chef de file des élus macronistes de Corse , Jean-Charles Orsucci ? Ce dernier ne devrait finalement pas accueillir le président de la République mardi après-midi dans sa ville au sud de l'île, comme le programme présidentiel le prévoyait pourtant il y a encore quelques jours. Cette étape du déplacement a pour l'heure été annulée.En cause : le vote par les six élus macronistes dont M Orsucci, dans la nuit de vendredi à samedi, d'une…

Lire la suite sur Leparisien.fr

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Fritures sur la ligne entre les marcheurs corses et Paris
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]