Frédérique Vidal opposée à une loi interdisant le voile à l'université

Frédérique Vidal opposée à une loi interdisant le voile à l'université

La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, le 30 août 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 07 janvier 2018 à 18h20

VIDÉO - La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a estimé que les convictions religieuses devaient rester "uniquement" dans "la sphère privée", tout en redisant son opposition à une loi interdisant le voile à l'université, dimanche sur France 3.

"Lorsqu'on utilise la laïcité pour poser le débat de l'islam, c'est une erreur", a estimé Frédérique Vidal, en accord avec Emmanuel Macron. En décembre, le chef de l'État avait alerté sur les risques d'une conception intolérante de la laïcité, selon des représentants des cultes qu'il avait reçus à l'Élysée.



"La laïcité, ce n'est pas 'Je mets en avant ou j'oppose telle religion à telle religion'", a fait valoir la ministre dans l'émission "Dimanche en politique".

"La laïcité", a-t-elle développé, "c'est la liberté de conscience, et c'est mettre dans la sphère privée - et uniquement la sphère privée - les convictions philosophiques, religieuses, etc., des individus pour garantir que ces convictions, ils puissent continuer à les avoir. Mais elles n'ont pas à rentrer dans la sphère publique".



Ce propos en faveur d'une limitation de l'expression des convictions religieuses à la sphère privée a suscité nombre de réactions sur les réseaux sociaux. "Inquiétant et navrant", a tweeté le président du Conseil national des évangéliques de France (Cnef), Étienne Lhermenault. Sur Twitter également, l'abbé blogueur Pierre-Hervé Grosjean a jugé que la sortie de la ministre de l'Enseignement supérieur était "loin de l'esprit de la loi de 1905 et de la conception de la laïcité que développe le président de la République".

Frédérique Vidal s'est pourtant dite dimanche "profondément attachée à la loi de 1905". "Je trouve que cette loi dit tout. Pas besoin de la changer, et elle répond à la question", a-t-elle répondu, questionnée sur l'opportunité d'interdire le port de signes religieux sur les bancs des facs. Avec les étudiants, "on a affaire à des adultes. L'idée c'est que, effectivement, le trouble à l'ordre public, le prosélytisme doivent être combattus. Ensuite, la façon dont les gens s'habillent pour venir à l'université...", a-t-elle ajouté, redisant son opposition à une loi interdisant le voile dans l'enseignement supérieur.
 
190 commentaires - Frédérique Vidal opposée à une loi interdisant le voile à l'université
  • Pourtant le voile est le seul dont on parle dans le coran , c'est le 1er signe religieux de l'islam , la république étant laïque n'a pas a à autoriser son port , c'est un signe ostensible religieux

    Il faudrait savoir , soit c'est l'ouverture et on jette la laïcité , soit on respecte la laïcité et tous signes ostensibles religieux est interdit , mais pas les deux car c'est l'apanage du mou qui ne sait pas prendre de décision courageuse

    Le Coran, s'il parle du voile, ne parle pas d'obligation de le porter, Trublion22 ! Quant à l'interdiction du port de signes religieux, la loi sur la laïcité n'en parle nulle part. Il n'y a à ma connaissance qu'un seul endroit où ils sont interdits, c'est dans les établissements d'enseignement public jusqu'à la fin du secondaire, ceci dans un but de neutralité pour ne favoriser aucune religion par rapport à une autre. C'est du reste dans ce même but de neutralité que c'est également interdit aux fonctionnaires aux contact du public, il me semble bien.

    J'ai la même conception que toi, Sieyes ! Je rajouterais même une précision : la laïcité, c'est la tolérance...

  • Alors là cela devient de la laïcité à deux vitesses. Je travaille dans une école ok élémentaire où je ne peux pas porter une croix même cachée dans mon corsage et là ils sont prêts à autoriser le voile.

    Les signes religieux religieux ostentatoires sont interdits dans les écoles publiques jusqu'à la fin du secondaires, et c'est valable aussi bien pour les élèves que pour le personnel, y compris pour les enseignants. Mais à partir de quand un signe religieux devient "ostentatoire" ? L'interdiction pour ta croix est pour moi un excès de frilosité !

  • Madame la Ministre "être poli c'est se gêner" dit on...
    J'ose espérer que vous n'irez pas en mini-jupe dans un pays musulman!
    (pour deux raisons)

    Hors sujet, on parle de la France...

  • Je maudis tous ces gens qui on vote pour ce gouvernement qui nous asservi de plus en plus ......

  • Personne n'oblige les étudiants à porter le voile à la fac ,et les écoliers à manger des repas de substitution !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]