François Hollande : "Qui vous dit que je n'ai pas essayé d'être footballeur?"

François Hollande : "Qui vous dit que je n'ai pas essayé d'être footballeur?"
François Hollande, lors d'un match de l'équipe de l'Assemblée nationale, en 2008

publié le dimanche 09 septembre 2018 à 19h00

L'ancien président de la République a évoqué sur Europe 1 sa passion du football, qu'il a entretenue jusqu'à son accession à l'Elysée.

"Il n'y a rien de pire dans la vie que de ne pas avoir de passion", explique t-il. François Hollande a raconté dans un bref échange ce dimanche 9 septembre sur Europe 1 son intérêt pour le football, qu'il entretient depuis sa jeunesse.

"J'ai toujours joué au football, jusqu'à l'ENA", et "même au service militaire" a t-il expliqué, rappelant son passé au FC Rouen, ville natale de l'ancien chef de l'exécutif.


De quoi avoir envisagé un avenir dans le milieu ? "Qui vous dit que je n'ai pas essayé d'être footballeur?", répond-il. "J'ai espéré être parmi ceux qui auraient pu faire une carrière", témoigne t-il, reconnaissant un "manque d'assiduité à l'entraînement". Quant à son poste, l'ancien président socialiste jouait... à droite. "J'étais ailier droit, à l'époque on parlait encore d'ailiers", raconte t-il, avant d'évoquer les rencontres jouées sous le maillot de l'équipe de l'Assemblée nationale. "J'ai le souvenir de matchs pour la vie parlementaire. Il y avait même le fils de Nicolas Sarkozy dans l'équipe adverse", détaille t-il, expliquant que "sa carrière s'est arrêtée à peu près là".

Alors que le gouvernement d'Emmanuel Macron a établi un objectif controversé de 1.600 suppressions de postes au ministère des Sports, François Hollande a fait l'éloge des valeurs sportives. "Le football m'a ouvert l'esprit. J'ai lu le journal, j'ai lu des livres, je me suis intéressé à des villes, à la géographie, au monde, grâce au football. La culture populaire, je l'ai acquise à travers le sport", dit-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.