François Hollande annule une conférence à Sciences Po Toulouse par crainte d'une manifestation étudiante

François Hollande annule une conférence à Sciences Po Toulouse par crainte d'une manifestation étudiante
François Hollande à l'Élysée, le 30 septembre 2019.

, publié le mercredi 27 novembre 2019 à 21h50

Début novembre, l'ancien Président de la République avait dû annuler une conférence à l'université de Lille après une manifestation contre la précarité étudiante.

Après l'annulation de sa conférence à l'université de Lille, François Hollande a préféré annuler son intervention à Sciences Po Toulouse, prévue jeudi 28 novembre, la préfecture de Haute-Garonne ayant prévenu l'Institut d'Études Politiques (IEP) des risques d'une perturbation par des étudiants, ainsi que le rapporte La Dépêche du Midi


"Les conditions d'un dialogue serein et apaisé n'étant pas réunies, le président de la République a préféré ne pas s'exprimer", a indiqué son entourage au quotidien régional. L'ancien président de la République est en déplacement dans la ville rose pour faire la promotion de son dernier livre "Répondre à la crise démocratique" (Fayard). Il doit visiter une école de la transition écologique à Lahage, avant de dédicacer son livre à la librairie Privat.


Le 12 novembre dernier, l'ancien chef de l'État avait dû annuler sa conférence à l'université de droit de Lille. Quelque 400 personnes s'étaient rassemblés pour manifester contre la précarité étudiante après la tentative d'immolation par le feu d'un jeune étudiant lyonnais. Les manifestants avaient déchiré plusieurs exemplaires du livre de l'ancien président, qui avait été exfiltré de l'enceinte de l'université


L'annulation de la conférence avait fait réagir la majorité ainsi que les élus de droite. François Hollande avait quant à lui estimé que "l'émotion" des étudiants était "légitime", regrettant toutefois la "violence de la part d'une centaine d'individus ne laissant aucune place au dialogue". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.