François Fillon : "Le problème, c'est le président de la République"

François Fillon : "Le problème, c'est le président de la République"
François Fillon estime que François Hollande "n'a jamais réussi à prendre une décision"

Orange avec AFP, publié le vendredi 13 mai 2016 à 11h20

Au lendemain du rejet de la motion de censure de la droite à l'encontre du gouvernement sur la loi Travail, François Fillon allume François Hollande, coupable de ne pas se comporter en chef de l'État. "Ca fait quatre ans que je lui réclame : 'Devenez le chef de l'Etat, monsieur le président de la République'", a t-il lancé dans une interview accordée à Europe 1 vendredi 13 mai, et reprenant une formule utilisée à plusieurs reprises depuis septembre 2012.

L'ancien Premier ministre estime qu'"on ne peut être qu'inquiet" devant la situation politique, mais a rejeté l'idée d'une dissolution de l'Assemblée, qui "ne changera rien à rien" parce que "le problème c'est le président de la République".

"On ne peut être qu'inquiet devant une situation pareille, il n'y a plus de gouvernement, il n'y a plus de majorité, il y a un président de la République qui va de renoncement en renoncement", a déclaré le candidat à la primaire de la droite pour 2017, qui se tiendra les 20 et 27 novembre 2016. Interrogé sur l'hypothèse d'une dissolution, l'ancien Premier ministre a jugé que "si le problème c'est le président de la République, le scénario d'une dissolution ne changera rien à rien".


"La cause de toutes ces difficultés, ce n'est pas le Premier ministre, ce n'est pas le gouvernement, c'est le président de la République, c'est le président de la République depuis le début", a-t-il développé. "C'est un président de la République qui depuis quatre ans n'a jamais réussi à prendre une décision, c'est un président de la République qui n'a jamais été capable de fixer un cadre clair, c'est un président de la République dont on ne sait pas s'il est avec M. (Emmanuel) Macron ou s'il est avec M. (Arnaud) Montebourg, dont on ne sait pas si c'est l'ennemi de la finance ou si c'est l'ami des entrepreneurs".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU