François Fillon dénonce des attaques "mijotées dans les arrière-cuisines des officines"

François Fillon dénonce des attaques "mijotées dans les arrière-cuisines des officines"

François Fillon, le 2 février 2017, à Charleville-Mézières

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 02 février 2017 à 19h48

À l'occasion d'un meeting sur le thème de la ruralité tenu ce jeudi 2 février à Charleville-Mézières (Ardennes), François Fillon a repris la parole pour se défendre face à la tempête du "PenelopeGate" qui le frappe de plein fouet. Le candidat à la présidentielle, ébranlé par les soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur sa femme Penelope, a dénoncé devant ses partisans des attaques d'une "violence inouïe", faisant part de sa "colère froide" face à la "meute".

"BARBOUSERIES POLITIQUES"

"Je suis actuellement sous le feu continu des attaques.

Ces attaques contre un candidat investi et légitimé non seulement par les siens mais aussi par des millions de Français, sont d'une violence inouïe". Le député de la Sarthe évoque une situation inédite dans l'histoire politique récente, "du jamais-vu sous la Ve République et même sans doute sous la IVe, cette dernière était pourtant riche en barbouseries politiques de toute sorte" a t-il lancé.

"Ces attaques ne sortent pas de nulle part. Elles ont été soigneusement préparées, mijotées dans les arrière-cuisines de ces officines qu'on finira bien par découvrir un jour" a t-il ajouté, indiquant qu'il avait confié aux enquêteurs "toutes les informations nécessaires à la vérité".

Depuis une semaine, les enquêteurs enchaînent les auditions des principaux acteurs de l'affaire, notamment les époux Fillon, Marc Joulaud ou encore Marc Ladreit de Lacharrière. Des témoins ont aussi été entendus comme, jeudi, la secrétaire particulière de François Fillon, Sylvie Fourmont. D'autres auditions sont attendues, notamment celles des enfants du couple qui ont été rémunérés par l'ex-sénateur. Et après l'Assemblée, des documents pourraient être saisis au Sénat dans les prochains jours.
 
292 commentaires - François Fillon dénonce des attaques "mijotées dans les arrière-cuisines des officines"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]