François de Rugy pointé du doigt pour son utilisation de voitures avec chauffeurs

François de Rugy pointé du doigt pour son utilisation de voitures avec chauffeurs
François de Rugy sortant d'une voiture à Paris le 4 octobre 2018.

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 17 juillet 2019 à 09h00

D'après Ouest-France et Mediapart, François de Rugy aurait souvent eu recours aux chauffeurs de l'Assemblée, puis de son ministère, pour se rendre dans son fief de Loire-Atlantique, parfois le weekend. Des chauffeurs également mis à disposition de sa famille.

Sa démission ne lui aura pas accordé de répit. Moins de 24 heures après son départ du ministère de la Transition écologique, mardi 16 juillet, François de Rugy a de nouveau était visé par des révélations faites par Ouest-France et Mediapart.

Selon les deux médias, l'ex-ministre aurait utilisé abusivement les chauffeurs mis à sa disposition. Certains weekends, il réquisitionnait un de ces employés de la République. Tandis que François de Rugy venait en train en Loire-Atlantique, son chauffeur, tout juste arrivé de Paris, le récupérait à la gare et le convoyait sur place "pendant la durée de son séjour".


François de Rugy n'était d'ailleurs pas le seul à profiter de ce service offert par la République, puisqu'il en aurait fait bénéficier ses proches. Ouest-France assure que les chauffeurs et voitures de fonction ont aussi été mis à disposition de son épouse et de ses deux enfants.

Des "raisons de sécurité"

Pour justifier cette utilisation, le cabinet de François de Rugy, invoque  "des raisons de sécurité liées à la menace qui pèse sur lui, et du fait que la préfecture de Loire-Atlantique ne peut, sauf exception, mettre de véhicule à sa disposition pour assurer sa sécurité". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.