François de Rugy : "je me présente à vous en homme blanchi de toutes les accusations"

François de Rugy : "je me présente à vous en homme blanchi de toutes les accusations"
François de Rugy lors de son discours de passation de pouvoir, le 17 juillet 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 23 juillet 2019 à 20h30

Invité de France 2, François de Rugy a réagi aux rapports d'inspection gouvernementale qui le dédouanent. Soulagé, il entend contre-attaquer.

"Je me présente à vous en homme blanchi de toutes les accusations." C'est par cette phrase que François de Rugy a entamé l'entretien donné à France 2.

L'ancien ministre de la Transition écologique, qui a démissionné à la suite de la polémique concernant des dîners fastueux et des travaux dans son logement de fonction, estime que le rapport gouvernemental doit mettre fin au débat. "Je n'ai jamais douté un instant de prouver mon honnêteté. (...) Aucune règle n'a été enfreinte."

Si le rapport pointe malgré tout trois dîners excessifs, François de Rugy assure qu'il se "conformera aux conclusions du rapport" et qu'il réglera "le montant des trois dîners".

"Journalisme de démolition"

L'ex-ministre assure ne pas regretter d'avoir démissionné. "Je ne regrette pas ma démission car je n'étais plus en mesure de me défendre. Il fallait me protéger et protéger les miens. Il fallait une autre parole, et c'est pourquoi j'ai sollicité ces inspections."

François de Rugy a par ailleurs expliqué qu'il préparait sa contre-attaque contre Mediapart, le média à l'origine de l'affaire. "Mediapart pratique du journalisme de démolition. Il y a une cible, qu'on crible de flèches. (...) Il n'y a pas eu 'd'affaire de Rugy', mais il y aura une affaire Mediapart'. La République de la délation et de la diffamation, les Français n'en veulent pas." 


L'ex-ministre a indiqué avoir déposé une plainte.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.