Fonds d'indemnisation des victimes de pesticides : le gouvernement ne veut pas d'une proposition de loi votée au Sénat

Fonds d'indemnisation des victimes de pesticides : le gouvernement ne veut pas d'une proposition de loi votée au Sénat
Paul François a fait condamner, en 2015, le géant américain Monsanto pour une intoxication au Lasso, un herbicide. Ici dans son exploitation agricole à Bernac (Charante), le 3 novembre.

Libération, publié le mercredi 16 mai 2018 à 18h42

Paul François, le président de l'association Phyto-Victimes accuse le gouvernement de bloquer une proposition de loi pour la création d'un fonds d'indemnisation pour les victimes de produits phytosanitaires. Lors d'une conférence de presse, mardi, il a dénoncé «l'ambivalence du gouvernement, qui a annoncé depuis plusieurs mois son intention de sortir de l'utilisation des produits phytosanitaires en agriculture, mais qui, en avançant des prétextes qui pour nous ne sont pas recevables, ne souhaite pas soutenir cette loi». L'agriculteur, qui a réussi à faire condamner pour la première fois en 2015 le géant américain Monsanto pour une intoxication à l'herbicide Lasso, reproche au gouvernement de ne pas inscrire cette proposition de loi, votée au Sénat, à l'ordre du jour de

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.