Flambée du Covid-19 en Moselle : le maire de Thionville réclame la fermeture des écoles

Flambée du Covid-19 en Moselle : le maire de Thionville réclame la fermeture des écoles
L'hôpital de Metz-Thionville, en Moselle, le 12 février 2021.

, publié le samedi 13 février 2021 à 11h58

Pierre Cuny dénonce samedi 13 février sur franceinfo "l'amateurisme" de la politique vaccinale dans sa ville, deuxième de Moselle, qui connaît une flambée des cas de Covid-19.

Alors que la Moselle connaît une incidence plus élevée de cas de Covid-19 que sur le reste du territoire, notamment avec une progression du variant sud-africain, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé vendredi 12 février à Metz un renforcement de la politique de tests et de vaccination dans le département.Malgré les demandes de certains élus locaux, aucun reconfinement n'a été décidé à ce stade. "Il n'y aura pas de nouvelles mesures", a confirmé samedi matin le préfet. 


"Nous attendions beaucoup plus", a déploré samedi sur franceinfo Pierre Cuny, maire et médecin de Thionville, deuxième ville de Moselle.

"Je suis très déçu", a-t-il insisté sur BFMTV.




L'édile divers centre réclame notamment une fermeture anticipée des établissements scolaires. Lors d'une réunion avec l'ensemble des élus jeudi, sous l'autorité du préfet, "la plupart d'entre nous avons évoqué voire demandé la fermeture avancée des écoles, collèges et lycées" à une semaine des vacances scolaires. "Il nous semblait intéressant de fermer ces établissements au regard du nombre de classes qui ferment les unes après les autres. Vendredi soir, j'ai appris qu'un très gros lycée de Thionville, le lycée Saint-Pierre Chanel, où étudient plus de 2.200 élèves, est fermé, à la fois pour des cas de Covid-19 dans l'établissement, et pour des cas contact au variant sud-africain. Il y a une inquiétude très forte des parents", a-t-il ajouté. 

M. Cuny appelle également le gouvernement à un "renforcement des vaccinations". "Il faut le faire sérieusement. Sur Thionville, j'ai un centre en attente de pouvoir vacciner depuis un mois. Il n'y a pas de doses", a-t-il expliqué. "Sur une ville comme Thionville, sur un bassin de 150.000 habitants, on a 800 doses par semaine alors qu'il faudrait vacciner une population de 20.000 personnes ! Quand le ministre vient vendredi avec 2.000 doses supplémentaires de Moderna, qu'il faut faire sous 48 heures en réorganisant les équipes, tout cela me paraît un petit peu de l'amateurisme. Il faut clairement mettre en place une politique vaccinale", a-t-il martelé.

Alors que le maire Les Républicains François Grosdidier réclame un reconfinement localisé, Pierre Cuny se dit circonspect sur un confinement du département, rappelant que c'est un département frontalier, et qu'il faudrait alors qu'il concerne la région. "On est passé de zéro variant il y a un mois à 50 % aujourd'hui", a-t-il rappelé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.