Fin de vie : Agnès Buzyn appelle les Français à signer leurs directives anticipées

Fin de vie : Agnès Buzyn appelle les Français à signer leurs directives anticipées©Wochit

6Medias, publié le mardi 21 mai 2019 à 20h40

En marge de l'affaire Vincent Lambert, Agnès Buzyn essaye d'alerter les Français.

La famille Lambert se déchire pour savoir s'il faut continuer ou non les soins prodigués à Vincent, actuellement dans un état végétatif. Avec l'ampleur des manifestations, le débat sur la fin de vie s'est invité à l'Assemblée nationale.

Lors des questions au gouvernement, la ministre de la Santé a rappelé «qu'il faut respecter l'intimité et la douleur de cette famille, des proches.»



Elle en a profité pour inciter tous les Français à remplir leurs «directives anticipées», afin que «cette situation ne se produise pas.» La loi Claeys-Leonetti permet à toute personne majeure de déclarer par écrit ses souhaits liés à sa fin de vie. Si ce document est daté et signé, il permet au corps médical de prendre une décision si le patient ne peut plus communiquer.

Le comité consultatif national d'éthique (CCNE) déclare que seulement 13% des Français ont rédigé des directives anticipées. Un manque qui s'explique par le manque d'informations : seuls 60% de la population savent que cette loi existe. Une méconnaissance qui alerte. Durant les trois dernières années, ces chiffres n'ont toujours pas progressé.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.