Fillon : le patron des boulangeries Paul crée la polémique

Fillon : le patron des boulangeries Paul crée la polémique©Wochit

6Medias, publié le lundi 10 avril 2017 à 19h50

Le soutien passe mal. Dans une vidéo diffusée sur Twitter ce lundi, le patron des boulangeries Paul vante le programme de François Fillon.

Problème, explique Le Figaro, Francis Holder indique s'exprimer en tant qu'ambassadeur des "14 000 personnes qui forment l'entreprise. Quand Monsieur Fillon nous parle de libérer le travail, c'est la demande que fait l'ensemble du personnel", explique le chef d'entreprise. Et de préciser : "Quand monsieur Fillon nous parle de la libération du travail, c'est la demande que fait l'ensemble du personnel de pouvoir libérer le travail (...) Simplifier le Code du travail, c'est évident". Et Francis Holder conclut : "C'est pour ça que j'ai décidé de voter pour monsieur Fillon".

Pourtant, aucun des employés n'aurait été informé au préalable de ce soutien. Sur Europe 1, Henri Fakih, délégué CFDT dans l'entreprise, se dit "un peu surpris qu'il parle à (leur) place". "Chacun est encore libre en France d'avoir ses opinions libres. Vous savez, nous, chez Paul, on a une grande majorité de personnes issues de l'étranger et je ne pense pas que M. Fillon fasse partie de leur cœur", a-t-il réagi. Il déplore d'avoir été "un peu manipulé". "C'est peut-être pour faire un peu de publicité mais je ne pense pas que ce soit une publicité qui nous fasse du bien", a-t-il encore regretté.



Sur Twitter, le hashtag #BoycottPaul a vite été lancé. Le Figaro révèle également que Françoise Holder, l'épouse de Francis Holder, cofondatrice du groupe fait partie de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron. Quant au fils, David Holder, à la tête de la Maison Ladurée, il se désolidarise de son père. Dans un communiqué relayé par le Huffington Post, le patron ironise : "L'image de la Maison Ladurée est uniquement liée à la douceur et la gourmandise".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU