Files d'attente, compliments, selfies : en librairie, François Hollande fait un tabac

Files d'attente, compliments, selfies : en librairie, François Hollande fait un tabac
Perigueux (24), le 15 mai 2018. François Hollande, l'ancien président de la République, si impopulaire pendant son quinquennat, connaît le succès avec son livre « Les leçons du pouvoir »

leparisien.fr, publié le jeudi 17 mai 2018 à 19h03

En tournée dans toute la France pour la présentation de son livre-bilan « Les leçons du pouvoir », l'ancien président, rencontre un vif succès auprès de ses lecteurs. Ils sont prêts à patienter jusqu'à cinq heures pour obtenir sa dédicace.

Heureux qui comme Hollande dédicace son ouvrage. Un mois après la sortie de son livre-bilan « Les leçons du pouvoir » (Stock), voilà l'ancien président lancé dans une intrigante tournée des librairies de France, où des lecteurs patientent jusqu'à cinq heures parfois pour obtenir quelques mots bleus, griffonnés façon pattes de mouches. Aurait-on manqué un épisode de la déroutante série politique française ?

A la fin de la dernière saison, il y a un an, François Hollande quittait le pouvoir, après avoir renoncé à briguer un second mandat, dissuadé tant par le contexte politique que par des sondages de popularité au ras des pâquerettes. Douze mois plus tard, des files de Français reconnaissants achètent son récit, et -surtout- lui disent merci.

Trois minutes d'échange en moyenne

Que s'est-il passé ? Réponse à la table de dédicace de l'ex le plus disert du pays. Trois minutes d'échange en moyenne (selfie compris) avec des Français de tous les âges.

Trois minutes d'échange en moyenne (selfie compris) avec des Français de tous les âges./LP/ Olivier Corsan

Lundi, à l'espace culturel Leclerc de Mont-de-Marsan, il y a Michel, cheminot à la retraite. « Je voulais vous rencontrer personnellement, lui explique le sexagénaire. Si le pays va mieux, c'est grâce à vous. » L'homme assis en face de lui acquiesce, comblé. « C'est vrai que la croissance a été plus importante que prévu en 2017. 2,2 % ! », vante Hollande. « Le temps vous rendra justice », réconforte le cheminot.

En écho, Jean-Claude, 62 ans, lance un « énorme merci ». Lui bénéficie du dispositif de retraite anticipée pour les carrières longues, mis en place fin 2012. « Les gens finiront par se rendre compte des bénéfices de votre action », console cet électeur « plutôt de droite », qui dit avoir viré de bord en 2012.

Un profil plutôt rare en ces terres de gauche, marquées par Henri Emmanuelli.

300 personnes à Bordeaux, fief d'Alain Juppé

Sept heures plus tard, à 135 km de là, François Hollande signe encore, avec autant d'application., à Bordeaux cette fois, fief d'Alain Juppé, à la librairie Mollat, où patientent 300 personnes. « Pour la fête des pères », demande poliment une jeune femme, en lui tendant son ouvrage.

« C'est une figure de l'histoire. On n'en voit pas tous les jours », lance Solange pour expliquer les deux heures passées à attendre sa dédicace. Un proche de François Hollande observe le public avec inquiétude : « S'il fait une minute par personne, on finit dans cinq heures ». L'ancien locataire de l'Elysée quittera effectivement les lieux à 23h30 passées.

A la librairie Madison de Libourne, des lycéens s'époumonent, quémandent des selfies. « Vous êtes une source d'inspiration ! », « Bonne chance pour 2022 ! »/LP/ Olivier Corsan

« C'est l'un des rares à ne pas avoir de casseroles »

Dès le lendemain matin, rebelote à la librairie Madison de Libourne. Devant le bureau, défilent Huguette, Yvette, Arlette, Josette... Et même une insoumise ! « C'est l'un des rares à ne pas avoir de casseroles », se justifie Nicole, presque gênée. « Grâce à lui, j'avais gagné 60€ en baisse d'impôt... La hausse de la CSG me les a repris ! », poursuit la retraitée de 66 ans, qui ne le trouve finalement « pas si mal ». Par contraste, surtout.

« Macron, c'est l'épouvante. J'ai peur de la dérive dictatoriale de sa présidence », lâche-t-elle. Quelque 200 dédicaces plus tard, Hollande rebouche son stylo bleu. Des lycéens s'époumonent, quémandent des selfies. « Vous êtes une source d'inspiration ! », « Bonne chance pour 2022 ! ». Hollande boit du petit-lait, avant d'aller se restaurer à la bien nommée « Renaissance ».

Son marathon fleure bon la campagne électorale. « Mais une campagne par entretien individuel ! », s'amuse Hollande qui met un point d'honneur à signer chacun des livres tendus. Il goûte chaque minute de cette popularité retrouvée. A la librairie Margot, à Périgueux, des jeunes menacent de faire tomber les barrières pour l'approcher.

Antoine et Anthony, 19 ans tous les deux, encartés au Parti socialiste n'en croient pas leurs yeux. « Les gens vont finir par se rendre compte que c'est mieux d'avoir un président-terroir plutôt qu'un président Jupiter », veut croire l'un. L'autre abonde : « On peut se moquer de son style ou de ses blagues, mais il a beaucoup fait, y compris à l'international. L'accord sur le climat ou sur le nucléaire, c'est lui, alors que Macron n'est pas capable de les sauver... »

De l'émotion et des regrets

François Hollande, l'ancien président de la République, rencontre les miliants socialistes de la fédération de Dordogne après voir dédicacé son livre « Les leçons du pouvoir » dans une librairie de Perigueux/LP/ Olivier Corsan

Un couple grisonnant s'approche timidement de la table. « Grâce à vous, notre fille a pu se marier avec sa compagne. Leur union a l'air plus... normale », dit la mère, les larmes aux yeux.

Comme ravivé par tant de reconnaissance, François Hollande fait un crochet par la fédération socialiste de Dordogne, pour un « apéritif militant », dans une salle comble. Et prononce un discours à haute teneur politique, résolument tourné vers l'avenir. « Cramponnez-vous », enjoint-il sous les applaudissements. Dans son regard, on devine l'émotion. Des regrets... aussi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.