Fête de la rose : la plaisanterie qui a mis le feu au PS

Fête de la rose : la plaisanterie qui a mis le feu au PS©Wochit

publié le lundi 10 septembre 2018 à 19h20

Une nouvelle affaire secoue le Parti socialiste. Comme le révèle le Journal du Dimanche, les proches de Pierre Moscovici ont très mal pris le fait que celui-ci soit la cible d'un chamboule-tout dans une fête organisée par le parti.

Le succès populaire n'était pas au rendez-vous, mais qu'importe.

Comme le révèle le Journal du Dimanche (JDD), la 46e édition de la « Fête de la rose », autrefois organisée par Arnaud Montebourg, a rassemblé moins de 200 personnes et le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Olivier Faure, n'y était pas présent. Pourtant, l'événement est au cœur d'une polémique. D'après le JDD, les proches de Pierre Moscovici ne tolèrent pas que l'effigie de leur ami ait été placée au cœur d'un chamboule-tout, aux côtés notamment de Donald Trump, Marine Le Pen ou Laurent Wauquiez.





Les amis du commissaire européen socialiste l'ont fait savoir au numéro un de leur parti, en lui adressant une lettre. Ils y dénoncent : « un acte politiquement inqualifiable et humainement insultant » et demandent à Olivier Faure de « prendre des sanctions à l'encontre des responsables. » Parmi les signataires : l'ancien ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Comme l'analyse le JDD, cet événement ne témoigne pas d'un climat apaisé au sein d'un parti qui n'a pas encore trouvé la tête d'affiche qui le représentera aux élections européennes de mai 2019. D'après l'hebdomadaire, Pierre Moscovici y prétend, mais il ne serait pas dans les petits papiers d'Olivier Faure. Selon cette même source, la nomination de l'ancien ministre de l'Économie et des Finances de François Hollande serait même une ligne rouge à ne pas franchir pour les partisans de l'aile gauche du parti.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.