Fête de l'Huma : Gérald Darmanin s'indigne d'une chanson anti-police

Fête de l'Huma : Gérald Darmanin s'indigne d'une chanson anti-police
Lors d'un concert, le rappeur Soso Maness a scandé "tout le monde déteste la police"

publié le dimanche 12 septembre 2021 à 15h45

Vendredi soir, des spectateurs qui assistaient à un concert du rappeur marseillais Soso Maness à la Fête de l'Humanité ont repris en chœur avec lui "tout le monde, tout le monde déteste la police".

Gérald Darmanin et l'ensemble des syndicats de police ont dénoncé ce week-end les propos hostiles aux forces de l'ordre proférés lors d'un concert à la Fête de l'Humanité, qualifiés pèle-mêle de "honteux", "pitoyables" et "indécents". En concert, le rappeur marseillais Soso Maness a chanté, repris par une partie de la foule, "tout le monde, tout le monde déteste la police".



Le ministre de l'Intérieur s'en est offusqué dès le lendemain sur Twitter en disant "attendre" des "partis dits de gauche présents à la fête de l'Humanité une condamnation ferme des propos injurieux contre la police de la République".

"La police est composée des enfants du peuple qui protègent au péril de leur vie nos concitoyens les plus modestes", a-t-il ajouté.


Des propos "indécents" et "pitoyables"
L'ensemble des syndicats de policiers, Alternative police (CFDT), Alliance, Synergies ou Unité SGP (FO) ont fustigé à l'unisson "la haine contre la police nationale". Tous ont relevé la concomitance des propos et l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 pour dénoncer, à l'instar de Synergie Officiers, leur "indécence" et leur côté "pitoyable".

"Triste spectacle honteux et antirépublicain dans une fête où l'idée de respect et les valeurs de la République devraient prévaloir", a tweeté Alternative. "Détester la police, c'est salir ceux qui luttent contre le terrorisme aussi", a renchéri Alliance.
Linda Kebbab (Unité SGP) a interpellé dimanche, sur Twitter, les numéros 1 du PCF et du PS, Fabien Roussel et Olivier Faure. "Vous n'avez pas droit au silence quand l'extrémisme fait main basse sur la gauche", a-t-elle dit.

La gauche condamne
"Je ne cautionne pas du tout ces propos, que je ne partage pas", lui a répondu Fabien Roussel sur BFMTV, "ils sont très infimes, très peu nombreux ceux qui ont dit ça". "M. Darmanin ferait mieux de s'occuper des conditions de travail de ces ouvriers de la sécurité (...) et je les défends", a-t-il contre-attaqué.

Même son de cloche du côté de la porte-parole du parti socialiste, Dieynaba Diop. "Evidemment que nous condamnons", a-t-elle affirmé au micro de BFMTV.  "Ce n'est pas à la gauche de réagir, c'est à la République toute entière. Ce genre de propos ignominieux se tient aussi lors de manifestations, de manière beaucoup trop régulière à mon goût."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.