Face aux "dérives", l'Assemblée nationale va se doter d'un "dress code"

Face aux "dérives", l'Assemblée nationale va se doter d'un "dress code"

François Ruffin à l'Assemblée nationale le 7 décembre 2017.

Orange avec AFP, publié le vendredi 19 janvier 2018 à 11h49

En juin dernier, le président de l'Assemblée nationale faisait preuve de souplesse face aux revendications des députés La France insoumise (LFI), qui exigeaient de ne plus être obligés de porter la cravate. Depuis, François de Rugy en est revenu, et face à "certaines dérives", le Palais Bourbon va se doter, pour la première fois de son histoire, d'un ensemble de droits et d'obligations vestimentaires pour les députés, indique Le Parisien jeudi 18 janvier.

Le texte sera soumis au Bureau de l'Assemblée nationale le 24 janvier prochain.

"Jusqu'à présent, c'étaient de simple usages qui prévalaient", indique une source à l'Assemblée, citée par Le Parisien, qui rappelle qu'en 1981, la toute nouvelle majorité socialiste avait préconisé la "cravate-veston" pour les hommes. "C'étaient les huissiers qui devaient faire respecter la tenue et ils avaient d'ailleurs des cravates en réserve pour les élus qui l'avaient oubliée". Mais François de Rugy, pour éviter d'en "faire un sujet de polémique", avait proposé d'assouplir la règle.

LE COUP D'ÉCLAT DE RUFFIN

Las, le coup d'éclat d'un député est venu remettre en cause la bonne volonté de la présidence. En décembre à la tribune, François Ruffin avait subitement retiré son pull pour arborer le maillot du club de football d'Eaucourt-sur-Somme. François de Rugy lui avait alors adressé un "rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal" et l'obligation de verser un quart de son indemnité mensuelle, soit 1.300 euros environ.

Selon Le Parisien, les nouvelles règles à venir ne reviendront pas sur la dispense de la cravate. Cependant, François de Rugy va proposer au Bureau de l'Assemblée d'interdire les tenues qui manifestent une opinion, tout signe religieux ou toute tenue caractéristique d'une activité professionnelle, sportive ou autre. Les tenues inspirées d'un uniforme ou comportant des messages publicitaires seront également prohibées.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
388 commentaires - Face aux "dérives", l'Assemblée nationale va se doter d'un "dress code"
  • Ce sont toujours les même qui se font remarquer ; les gugus de Mélenchon, si ce ne sont pas la tenue verbale envers les autres, c'est la tenue vestimentaire, franchement ces personnages, n'ont rien à faire dans l'hémicycle. Il y a tout de même un minimum de respect, mais c'est un mot qu'ils ne connaissent pas pour eux, seul le vulgaire compte et dans tous les sens du terme. Reste à espérer que la prochaine fois, aucun d'entre eux ne soit élu, ce sera un bien fou pour nous tous. Car cela suffit d'entendre parler d'eux que pour ce genre de comportement intolérable, l'Assemblée Nationale, n'est pas une cour de récré qui est plus propre qu'eux, ils sont réellement crades.

  • A quel niveau LFI a-t-elle rabaissé le débat ! Lamentable ! ! ! Avec leur débraillé, c'est le "peuple", paraît-il, qui rentre à l'Assemblée, mais LFI représente à peu près aussi bien le peuple que Marie-Antoinette était fermière au Trianon...LFI baigne dans la mauvaise foi et les clichés faciles : quel homme ne rêve pas d'endosser parfois chemise et cravate pour sortir quelques heures seulement de sa situation sociale modeste ?...Quant à Corbière, il a eu la malhonnêteté de mettre en cause Cédric Villani et sa tenue vestimentaire rétro ! A la différence de Ruffin et de son maillot, il n'y a strictement aucune revendication dans l'habillement original et raffiné de Villani ; toute la différence est là !

  • C'est très bien . La Nation ne les a pas élus pour qu'ils soient aussi sales et dépenaillés que Ruffin dans l'hémicycle. J'espère aussi que Mélenchon et ses affidés ne pourront ^plus apporter des tas d'ordures comme ils avaient coutume de le faire. L'Assemblée n'est pas un dépotoir.

  • Un code vestimentaire ?n'y a-t-il pas des questions plus importantes, essentielles, vitales?

  • la négligence à ce niveau...... et sur les bords de plage pas de maillot de bain ou torse nu -un ex parmi d'autres-