Face à Mélenchon, des élus prennent la défense de l'accent du Sud

Face à Mélenchon, des élus prennent la défense de l'accent du Sud
Le leader de la France insoumise (LFI) et député Jean-Luc Mélenchon quitte les locaux de la police anti-corruption après une audition, le 18 octobre 2018 à Nanterre, près de Paris

AFP, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 16h54

Des responsables politiques du sud de la France, de droite comme de gauche, ont critiqué jeudi le chef de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui avait tourné en dérision une journaliste en imitant son accent du sud, certains y voyant une marque de "mépris" et d'"arrogance".

"Que de mépris (...) pour l'accent de la journaliste toulousaine qui interrogeait @JLMelenchon à l'Assemblée nationale. À Toulouse, nous parlons aussi français... mais avec le soleil dans la voix. C'est le marqueur de notre identité, une de nos fiertés et j'espère que nous serons nombreux à le lui rappeler", a écrit sur Twitter le maire LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc.

La présidente PS de la région Occitanie Carole Delga, à l'accent chantant, a pour sa part choisi une touche humoristique: "Pour se détendre un peu, je conseille à @JLMelenchon de prendre quelques minutes pour écouter la très belle chanson de Zebda, +l'accent tué+".

Mercredi, M. Mélenchon, député des Bouches-du-Rhône, avait vivement critiqué le traitement médiatique de l'enquête visant La France Insoumise, prenant à partie des journalistes, au lendemain des perquisitions houleuses menées à LFI.

Il avait notamment tourné en dérision une journaliste de France 3 originaire de Toulouse, Véronique Gaurel, qui lui posait une question, en imitant l'accent du sud de celle-ci: "Vous dites n'importe quoi. Est-ce que quelqu'un peut me poser une question en français et à peu près compréhensible? Parce que votre niveau me dépasse".

"Il est tellement beau notre accent du Sud Ouest!", a renchéri la secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, née dans les Landes. "Plein de soleil et plein de terroir. Le vôtre @JLMelenchon est rempli d'arrogance".

Le président LR de la région PACA Renaud Muselier a également apostrophé le leader de la France insoumise: "Monsieur Mélenchon si l'accent chantant du Sud et de la Méditerranée vous semble méprisable, vous n'avez rien à faire à Marseille !".

France 3 Midi-Pyrénées a pour sa part interrogé un linguiste et professeur à l'université Jean-Jaurès de Toulouse, Patrick Sauzet: "Cela peut apparaître une moquerie banale de se moquer ainsi de l'accent du Midi. On peut se charrier sur les accents, quand c'est réciproque, équilibré. Mais quand ça vient d'un responsable politique, c'est vraiment déplacé".

"Il s'agit d'une vieille tradition du nord de la France, de Paris, de se moquer ainsi des gens du Midi à travers leur accent", a-t-il ajouté. Avant de conclure: "l'accent du Midi, celui de Toulouse ou de Nîmes, est en fait la trace historique de la langue d'Oc dans la langue française d'aujourd'hui: le Français prononcé avec un accent se rapproche de la prononciation de l'Occitan".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.