Expulser les étrangers condamnés pour violences sexuelles, la mesure soutenue par Marlène Schiappa

Expulser les étrangers condamnés pour violences sexuelles, la mesure soutenue par Marlène Schiappa
Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale le 26 juin 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 08 novembre 2019 à 17h50

Dans le plan de mesures présenté par le Premier ministre, Edouard Philippe, sur l'immigration, figure l'expulsion des citoyens étrangers condamnés pour violences sexuelles ou sexistes. Une mesure soutenue par Marlène Schiappa. 

"Je remercie Edouard Philippe d'avoir retenu ma proposition qui vise à expulser les citoyens étrangers condamnés pour des violences sexistes et sexuelles".

Sur Twitter, Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Égalité femmes-hommes, s'est réjouie de l'annonce faite par le Premier ministre. 


Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire Marianne, Marlène Schiappa a développé son point de vue. "Nous allons désormais expulser les citoyens étrangers condamnés pour violences sexistes ou sexuelles. Ces violences ne sont excusables en aucun cas, y compris lorsqu'elles se produisent chez des populations en difficulté. (...) Je ne vois pas qui pourra honnêtement nous dire qu'un citoyen étranger qui a violé une femme peut rester sur le territoire sans que cela pose problème !"

Devant entrer en vigueur "dans les meilleurs délais" sans plus de précision, la forme d'application de cette disposition n'a pas encore été définie. Ce sera au ministre de l'Intérieur et à la garde des Sceaux de la mettre en oeuvre. "Cela peut aller de la circulaire à la loi", a précisé Marlène Schiappa.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.