Evasion de Faïd: Larrivé (LR) réclame l'audition de Belloubet à l'Assemblée... déjà prévue

Evasion de Faïd: Larrivé (LR) réclame l'audition de Belloubet à l'Assemblée... déjà prévue
La ministre de la Justice Nicole Belloubet à l'Assemblée nationale le 3 avril 2018

AFP, publié le lundi 02 juillet 2018 à 18h49

Le député LR Guillaume Larrivé plaide pour l'audition de la ministre de la Justice Nicole Belloubet "dès que possible" par la commission des Lois, notamment pour "rendre des comptes" après l'évasion de Redoine Faïd, dans un courrier lundi à la présidente Yaël Braun-Pivet... qui l'a déjà prévue fin juillet.

"Au nom du groupe Les Républicains, j'ai l'honneur de vous appeler à inviter Madame la garde des Sceaux, ministre de la Justice, à être entendue dès que possible devant la commission des lois de l'Assemblée nationale", écrit le chef de file des députés LR de cette commission, dans ce courrier transmis à l'AFP.

Cette audition donnerait à la ministre l'occasion de "rendre compte des conditions dans lesquelles un détenu signalé comme particulièrement dangereux est parvenu à s'évader du centre pénitentiaire de Réau", juge cet élu de l'Yonne, en référence à l'évasion dimanche par hélicoptère du braqueur récidiviste Redoine Faïd, activement recherché.

Elle permettrait aussi d'"exposer les mesures opérationnelles, juridiques et le cas échéant budgétaires que la garde des Sceaux estime devoir prendre, ou nous soumettre, afin de mieux sécuriser les établissements pénitentiaires", ajoute M. Larrivé.

Mais la présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet (LREM) a indiqué à l'AFP qu'elle n'avait "pas attendu" la demande de M. Larrivé pour prévoir cette audition de la garde des Sceaux. Celle-ci devrait avoir lieu "fin juillet", une fois que les conclusions de l'inspection auront été rendues. 

"La commission des Lois suit particulièrement le sujet de la détention", a ajouté cette avocate de profession. 

Nicole Belloubet a reconnu lundi sur Europe 1 qu'il y avait "peut-être" eu une défaillance au centre pénitentiaire de Réau. Elle a indiqué avoir "demandé à ce qu'une mission d'inspection générale de la justice se rende sur place dès aujourd'hui et puisse voir comment les mesures de sécurité auraient été le cas échéant défaillantes pour que nous puissions y remédier".

Le Premier ministre Édouard Philippe a quant à lui affirmé sur RTL que "l'urgence, c'est la mobilisation pour retrouver cet individu" qui s'était déjà échappé il y a cinq ans d'une prison du nord de la France, tout en reconnaissant que cette évasion "pos(ait) beaucoup de questions".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU