Évacuation des quais de Seine : "C'est très choquant pour moi", s'insurge Anne Hidalgo

Évacuation des quais de Seine : "C'est très choquant pour moi", s'insurge Anne Hidalgo
Anne Hidalgo à Nancy, le 19 février 2021.

, publié le lundi 08 mars 2021 à 11h03

"Il y avait beaucoup de parents avec des poussettes, de personnes qui se promenaient", selon Anne Hidalgo, qui dénonce l'initiative du préfet de police de Paris.

Les images de l'évacuation, dimanche, des quais de Seine bondés à Paris, ont "choqué" la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui n'avait "pas été prévenue", a déclaré l'élue lundi 8 mars. Elle a l'intention de demander des comptes au préfet de police de Paris.

"J'ai été choquée par ces images", a expliqué l'édile sur France Inter.

Évidemment qu'il faut vérifier que les gens respectent les gestes barrières, ne font pas n'importe quoi. Mais objectivement, depuis plus d'un an, on peut dire que les Français et les Parisiens sont très raisonnables."


La police a fait évacuer en milieu d'après-midi samedi les quais de Seine où le soleil et la température douce avaient attiré des Parisiens en nombre qui ne respectaient pas les gestes barrière. La préfecture de police de Paris a posté plusieurs tweets appelant au respect des gestes barrière sur les quais (port du masque et distanciation physique), avant de décider de disperser les petits groupes et d'évacuer les quais.

"Je n'ai pas été prévenue", a dénoncé Anne Hidalgo. Voir une opération d'évacuation des quais de Seine sans en être prévenue, c'est très choquant pour moi." Désapprouvant les "modalités" de l'évacuation, la maire a fait part de son intention de demander au préfet de police de Paris, Didier Lallement, sa "base légale".

"Il faut intervenir quand les gens ne respectent pas les gestes barrière ou qu'ils sont en train de consommer des boissons sans masque, a encore estimé Anne Hidalgo. Mais les scènes que j'ai vues n'étaient pas celle-là. Il y avait beaucoup de parents avec des poussettes, de personnes qui se promenaient. Beaucoup de monde, mais il vaut mieux être dehors que dedans et il faut faire les choses dans le respect de toutes les autorités y compris celle qui est la mienne."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.