Européennes : LREM envisage d'ouvrir sa liste à des étrangers

Européennes : LREM envisage d'ouvrir sa liste à des étrangers
Le Parlement européen à Strasbourg, le 13 février 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 13 mars 2019 à 11h40

Le nom de l'ancien ministre italien des Affaires européennes Sandro Gozi est régulièrement avancé.

La liste de la République en marche pour les élections européennes du 26 mai prochain pourrait contenir des ressortissants étrangers, rapporte franceinfo mercredi 13 mars. C'est en tout cas une piste sérieusement étudiée par la commission d'investiture du parti, qui devrait officialiser la liste d'ici la fin du mois de mars.

Une initiative qui rappellerait la volonté affichée par Emmanuel Macron de voir des listes transnationales lors du scrutin. L'idée ne fait pourtant pas l'unanimité au sein de LREM, souligne franceinfo. D'autant plus que le parti présidentiel doit également ménager ses alliés, comme le MoDem ou Agir.

Un nom sort du lot à l'heure actuelle : celui de l'ancien ministre italien des Affaires européennes, Sandro Gozi. Il est aujourd'hui président de l'Union des fédéralistes européens. D'autres personnalités pourraient également intéresser LREM, notamment issues de la société civile, et notamment avec une expérience européenne sur les thématiques de l'asile et de l'immigration.


Ces derniers seraient cependant placés au-delà des 20 premières places de la liste : leur présence serait purement symbolique.

En mai 2018 déjà, des membres de LREM évoquaient l'idée. "C'est une idée qui existe, confirmait à LCP le député des Français de l'étranger du Bénélux, Pieyre-Alexandre Anglade. Un, deux ou trois candidats est une hypothèse probable." La chaîne parlementaire évoquait des des candidats binationaux ou des citoyens européens ne possédant pas la nationalité française vivant dans le pays depuis au moins 6 mois, comme l'autorise le droit européen.



 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.