Européennes : Jean-Luc Mélenchon lance un "emprunt populaire" pour financer la campagne

Européennes : Jean-Luc Mélenchon lance un "emprunt populaire" pour financer la campagne
Jean-Luc Mélenchon à Marseille, le 2 février 2019.
A lire aussi

, publié le dimanche 31 mars 2019 à 15h47

La France insoumise n'a pas réussi à trouver les prêts bancaires nécessaires pour financer sa campagne, a expliqué Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon a appelé les militants et sympathisants à prêter de l'argent à la France insoumise pour financer sa campagne aux élections européennes du 26 mai, indique franceinfo dimanche 31 mars.

"Nous n'avons pas trouvé les prêts bancaires suffisants pour couvrir le coût total de l'opération", explique le leader de la France insoumise dans une vidéo diffusée sur YouTube et Twitter. "C'est pourquoi on a eu l'idée de lancer un emprunt populaire, poursuit-il.

Je vous appelle, si vous en avez les moyens (...), à nous prêter de l'argent, et cet argent vous sera remboursé au maximum le 31 mars 2020."



Jean-Luc Mélenchon invite les éventuels prêteurs à se rendre sur le site finactions.fr. "Ça marche par tranche de 400 euros, précise-t-il. Pas moins, parce que sinon ça génère toutes sortes de frais de bureaucratie, de papelards à remplir". Le leader politique précise que, "évidemment", la France insoumise ne paiera pas d'intérêts : "ce n'est pas un placement que vous faites, mais un prêt".

"Le maximum légal que nous pouvons emprunter par ce biais, c'est 2 millions d'euros", explique encore le député, qui précise que "être présent dans cette élection, ça coûte de l'argent, beaucoup d'argent". Aux élections européennes, un parti qui récolte au moins 3% des voix voit ses frais de campagne remboursés par l'État.

La liste France insoumise, menée par Manon Aubry, est créditée de 7 à 8% des votes pour le scrutin européen, prévu le 26 mai. Jean-Luc Mélenchon avait été crédité de 19,58% des votes au premier tour de l'élection présidentielle en 2017.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.